En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UMR3589-LAURAY-006 - Postdoc en prévision du temps pour la production d'énergies renouvelables (H/F)

Postdoc en prévision du temps pour la production d'énergies renouvelables (H/F)

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
- Français-- Anglais

Date Limite Candidature : dimanche 31 mars 2024

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler

Informations générales

Intitulé de l'offre : Postdoc en prévision du temps pour la production d'énergies renouvelables (H/F)
Référence : UMR3589-LAURAY-006
Nombre de Postes : 1
Lieu de travail : TOULOUSE
Date de publication : vendredi 9 février 2024
Type de contrat : CDD Scientifique
Durée du contrat : 18 mois
Date d'embauche prévue : 1 mai 2024
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : Entre 2905 et 4081 euros bruts/mois, selon expérience
Niveau d'études souhaité : Niveau 8 - (Doctorat)
Expérience souhaitée : Indifférent
Section(s) CN : Système Terre : enveloppes superficielles

Missions

Le/la post-doctorant.e participera au projet Fine4Cast financé par l'Agence National de la Recherche, dans le cadre du PEPR TASE. L'objectif du projet est d'améliorer les prévisions à très court terme (de quelques minutes à quelques jours) de production et de consommation d'énergies renouvelables (éolien, solaire) à l'échelle locale. Le projet Fine4Cast s'appuie sur une approche intégrée de la chaine de modélisation, depuis les observations et prévisions météorologiques jusqu'à l'utilisation des prévisions pour la prise de décision.
L'offre de poste est proposée dans le cadre du lot de travail sur la prévision du temps. Dans ce contexte, le/la post-doctorant.e travaillera sur le développement et l'évaluation d'une nouvelle version à très haute résolution spatio-temporelle du système de prévision probabiliste opérationnel à Météo-France, utilisant le modèle AROME.

Activités

Le/la post-doctorant.e contribuera à différents aspects, tels que :
- développer une version de la prévision d'ensemble AROME avec une résolution spatiale de 750m, incluant éventuellement des améliorations de la physique du modèle et des méthodes de perturbation;
- mettre en oeuvre, en collaboration avec les partenaires du projet, une méthode d'évaluation adaptée aux prévisions à très haute résolution;
- fournir aux partenaires du projet les prévisions météorologiques et les post-traitements adaptés à leurs besoins;
- contribuer aux activités de valorisation et de dissémination du projet : participation aux réunions du projet (une à deux par an), à des conférences nationales et internationales, écriture de rapports et de publications scientifiques.

Compétences

Les candidats doivent être titulaires au démarrage d'une thèse de doctorat en sciences de l'atmosphère. Il est également attendu une solide expérience en modélisation du temps et en manipulation de jeux de données volumineux. Une bonne expérience de l'environnement Linux et de langages de programmation (Python, Fortran) est nécessaire. Une bonne maîtrise de l'anglais parlé et écrit est requise.

Contexte de travail

Le Centre National de Recherches Météorologiques (CNRM) est une Unité Mixte de Recherche (UMR) avec la double tutelle Météo-France et CNRS. Le CNRM conduit des recherches en lien avec les missions de Météo-France et d'autres organismes, notamment le CNRS et les universités. Le CNRM participe aux grands programmes scientifiques internationaux ou européens dans son domaine de compétence.
Le/la post-doctorant.e fera partie de l'équipe Prévisibilité, située sur le site de la Météopole à Toulouse. Les recherches de l'équipe portent principalement sur le développement des systèmes de prévision d'ensemble opérationnels à Météo-France et leurs utilisations par différents usagers.

Le poste se situe dans un secteur relevant de la protection du potentiel scientifique et technique (PPST), et nécessite donc, conformément à la réglementation, que votre arrivée soit autorisée par l'autorité compétente du MESR.