En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UAR851-JOELEG-071 - Chargé de conception, déploiement et d'administration de l'infrastructure matérielle de type Cloud (H/F)

Chargé de conception, déploiement et d'administration de l'infrastructure matérielle de type Cloud (H/F)


Date Limite Candidature : mardi 2 novembre 2021

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : UAR851-JOELEG-071
Lieu de travail : ORSAY
Date de publication : mardi 12 octobre 2021
Type de contrat : CDD Technique/Administratif
Durée du contrat : 12 mois
Date d'embauche prévue : 1 janvier 2022
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : 3750 € brut mensuel
Niveau d'études souhaité : Bac+4
Expérience souhaitée : 1 à 4 années

Missions

Au sein de l'équipe système de l'Institut du Développement et des Ressources en Informatique Scientifique (IDRIS), le centre national du CNRS pour le calcul numérique intensif de très haute performance (HPC) et l'intelligence artificielle (IA), la personne recrutée participera à la conception, au déploiement et à l'administration de l'infrastructure matérielle et logicielle de type CLOUD installée dans le cadre du projet CLUSSTER.

Activités

• Participer à la conception, l'installation, la configuration et à la gestion d'un mini-cluster CLOUD équipé d'une centaine de GPUs ;
• Participer à la gestion des services hébergés par le mini-cluster CLOUD en termes de calcul et de stockage ;
• Participer à la mise en place du portail d'accès aux services adressés par le projet CLUSSTER.

Compétences

• Maîtrise des concepts et techniques d'architecture des systèmes et réseaux ;
• Maîtrise de l'administration de serveurs avec les systèmes d'exploitation Linux et connaissance des procédures de sécurité associées ;
• Maîtrise de systèmes de virtualisation d'OS, de conteneurisation (OCI, Singularity, Docker), des outils d'orchestration (Mesos, Kubernetes), de déploiement d'infrastructures de cloud computing (Openstack, ...), des systèmes de stockage de S3, des outils de gestion/automatisation de configurations (pupett, ansible) ;
• Maîtrise de langages de programmation associés aux systèmes d'exploitation (Bash, Python, C) ;
• Maîtrise de l'anglais technique à l'écrit et à l'oral (Niveau B2) : participation à des téléconférences ou à des réunions de travail en anglais ;
• Sens des responsabilités, du service, de la rigueur, disponibilité et aptitude au travail en équipe ainsi que sens des relations humaines indispensables dans le contexte d'un centre national de calcul scientifique ;

En complément, des connaissances ou une expérience dans un ou plusieurs des domaines suivants seraient appréciées :
• Bonne connaissance du fonctionnement des systèmes de fichiers parallèles repartis (GPFS ou Lustre) ;
• Connaissance approfondie des systèmes de traitement par lots (du type SLURM).

Contexte de travail

Le projet CLUSSTER vise à fédérer les grands acteurs du cloud Français du monde académique et industriel pour créer la première offre unifiée et souveraine d'infrastructures de calcul et de services cloud, tout en s'inscrivant pleinement dans les services de fédération des plateformes européennes de cloud GAIA-X et EOSC (European Open Science Cloud). Le projet s'inscrit dans la stratégie d'accélération CLOUD de l'Etat par la création et l'usage d'un cloud de recherche français hybride, mariant des clouds portés par des organismes publics français, et des offres commerciales souveraines.
Le projet CLUSSTER est porté par un consortium constitué d'acteurs du monde de la recherche en calcul numérique et en IA, GENCI, CNRS(IDRIS), Inria et CEA-LSCE, des industriels CS-GROUP, Atos, ActiveEon et OVHcloud et des startups Qarnot et Hubblo, qui s'associent pour porter le projet de solutions cloud de confiance, dédié dans un premier temps à l'intelligence Artificielle.
L'IDRIS, centre national du CNRS pour le calcul numérique intensif de très haute performance (HPC) et l'intelligence artificielle (IA) au service des unités de recherche tributaires de l'informatique extrême, a entamé en 2019 un nouveau cycle de son histoire. Il met à disposition de la communauté scientifique nationale un supercalculateur hybride accéléré de nouvelle génération Jean Zay parmi les plus puissants d'Europe (28 PFlop/s crête) pour les usages de la simulation numérique et du traitement de données, mais aussi dorénavant pour ceux de l'IA dans le cadre du plan « AI for humanity ». Cette extension du périmètre des usages et des missions de l'IDRIS fait de Jean Zay la première plate-forme nationale à destination de la communauté de recherche en IA.
L'IDRIS sert et accompagne une communauté d'utilisateurs de plus de 2200 chercheurs et ingénieurs travaillant dans environ 1000 projets issus de toutes les disciplines scientifiques, en proposant un service de support applicatif à très forte valeur ajoutée (accompagnement, conseil et expertise) en parallèle d'une très importante activité de transfert de technologie (formations et workshops).
Le personnel de l'IDRIS est composé d'une quarantaine de membres, en grande majorité des ingénieurs, ayant le profil d'administrateurs systèmes / réseaux ou bien celui de spécialistes applicatifs dans le domaine du calcul de haute performance et de l'intelligence artificielle.
Ce poste se situe dans un secteur relevant de la protection du potentiel et technique (PPST) et nécessite donc, conformément à la règlementation, que l'arrivée de l'ingénieur informaticien soit autorisée par l'autorité compétente du MESRI. L'ingénieur-e sera affecté-e au groupe système de l'équipe système-exploitation composée de 8 agents et placé-e sous la responsabilité du responsable d'équipe et travaillera en interaction directe avec l'équipe sécurité.

On en parle sur Twitter !