En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UAR3266-VIRLEF-056 - Chercheur postdoctoral en cibles pour la physique nucléaire H/F - Réf.314 - M/F

Chercheur postdoctoral en cibles pour la physique nucléaire H/F - Réf.314 - M/F

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Date Limite Candidature : jeudi 9 février 2023

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Informations générales

Référence : UAR3266-VIRLEF-056
Nombre de Postes : 1
Lieu de travail : CAEN
Date de publication : jeudi 19 janvier 2023
Type de contrat : CDD Scientifique
Durée du contrat : 12 mois
Date d'embauche prévue : 1 avril 2023
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : 2800 € à 3900 € Brut mensuel selon expérience
Niveau d'études souhaité : Bac+5
Expérience souhaitée : 1 à 4 années

Missions

La personne recrutée jouera un rôle de premier plan dans le développement de nouvelles techniques et de nouveaux procédés pour produire des cibles minces de haute qualité supportant des faisceaux d'ions lourds très intenses.
Elle travaillera dans le cadre du projet européen EURO-LABs dont le but est d'améliorer le service des Infrastructures de Recherche Européennes participantes pour leurs utilisateurs internes et externes
Elle sera membre du partenariat de collaboration impliqué dans le projet susmentionné et la collaboration internationale.

Activités

Les principales tâches seront liées au développement du laboratoire de couches minces du GANIL avec l'objectif final de fournir des cibles fiables pour les expériences.
La personne sera en charge de la recherche et du développement de certaines cibles spécifiques (lanthanides ou métaux) pour répondre aux spécifications demandées (épaisseur, géométrie, performances sous irradiation, compatibilité avec les supports).
Concernant la cible retenue et son cahier des charges, la personne contribuera à des activités telles que :
- mener des études sur les méthodes existantes et leurs limites, sur les matériaux avec leurs propriétés et leur comportement avec d'autres matériaux (problèmes d'interface, d'adhérence…)
- identifier et mettre en place des matériaux innovants et des méthodes de fabrication et de caractérisation
- étudier en détail, en employant des méthodes d'analyse avancées, les cibles résultantes avant, pendant et après l'irradiation avec quantification et identification des contaminants, des dommages, de la densité surfacique, de l'homogénéité, etc.
- Optimiser les protocoles de fabrication

Dans le cadre de son activité de recherche, la personne participera à la mise en place de nouveaux équipements dans le laboratoire des couches minces. Ce laboratoire sera rénové et équipé de 4 nouveaux systèmes de dépôt sous vide dans les années à venir.

Ces dispositifs sont basés sur le principe de l'évaporation, de la sublimation ou de la pulvérisation de matière à l'aide de chauffage résistif ou par un faisceau d'électrons, ou par faisceau d'ions focalisé.
La personne sera impliquée dans la définition de l'un de ces systèmes et sera également responsable du développement du processus de fabrication de cibles de haute qualité et de l'applications des protocoles optimaux dans le but d'obtenir des résultats reproductibles et fiables.
Ce protocole sera établi en effectuant des analyses à l'aide d'instruments existants sur site ou dans d'autres laboratoires du réseau international de laboratoires cibles.

Ces activités amèneront la personne à rendre compte des résultats du développement technique et des méthodes, de l'analyse des cibles et des performances lors d'ateliers, de conférences et de réunions diverses liées aux cibles ou aux programmes de recherche.
De plus, dans le cadre du projet EURO-LABS, la personne sera en charge du livrable demandé de la sous-tâche « Service cible ». Il consiste en la création d'une base de données, accessible au public, contenant les informations sur la préparation et les caractéristiques des cibles disponibles et celles nouvellement développées dans divers laboratoires au sein de cette sous-tâche. La personne collectera des informations sur l'état de l'art des technologies en Europe, l'expertise des laboratoires, etc.

Compétences

Compétences principales :

- Bonne connaissance des matériaux, de la chimie, de l'ingénierie, de la physique ou d'un domaine connexe
- Compétences complètes dans l'utilisation de l'équipement et des techniques de laboratoire de base

Savoir-faire :
Une bonne expérience dans la préparation et la caractérisation de couches minces avec dépôt en phase vapeur, laminage, électrodéposition et réductions thermiques serait un avantage.
Capacité à travailler dans un environnement de recherche et à préparer des résultats de recherche pour publication et présentation lors de réunions scientifiques.
Sens de l'organisation et de la communication, capacité à travailler en équipe
Anglais courant à l'oral et à l'écrit
Savoir-être :
Facilité relationnelle pour interagir efficacement et avec tact au sein d'une équipe sur des projets multidisciplinaires afin de développer avec succès des relations de travail efficaces
Capacité à modéliser les exigences réglementaires et qualité du GANIL : Impact, Sécurité, Respect, Intégrité,….

Contexte de travail

Le « Grand Accélérateur National d'Ions Lourds » est une infrastructure nationale de recherche basée sur l'utilisation des faisceaux d'ions. Les champs de recherche portent sur la recherche fondamentale en physique nucléaire et l'astrophysique nucléaire, les matériaux sous irradiation et la nanostructuration, les collisions moléculaires et le milieu interstellaire, la radiobiologie et les techniques innovantes pour la dosimétrie et la thérapie de certains cancers. Le GANIL (environ 280 personnes) est situé à Caen en Normandie. Le GANIL se situe sur le futur site EPOPEA parc de sciences et d'innovation de la communauté urbaine de Caen la Mer. Il est géré conjointement, au sein d'un Groupe d'Intérêt Économique (GIE), par le Commissariat à l'énergie atomique (CEA/DRF) et par le Centre National de la Recherche Scientifique (CNRS/IN2P3). En tant qu'infrastructure de recherche, le GANIL est au service d'une communauté scientifique nationale, européenne et internationale d'un millier d'utilisateurs.

La personne recrutée sera rattachée au groupe DEtection et Laser pour la Physique (DELPH) composé d'environ 20 personnes (ingénieurs, techniciens, postdoc, docteurs. Ce groupe est intégré à la Division de Physique où se trouve également le Groupe d'Activités de Recherche (GAR).

Elle travaillera avec une équipe composée d'un technicien responsable de ce laboratoire, d'un ingénieur et d'un chercheur.
Elle sera formée par l'équipe « cibles » du GANIL et renforcera certaines compétences dans les laboratoires impliqués dans le projet EURO-LABS.
Des déplacements en France et à l'étranger sont à prévoir.

Ce projet fait partie du programme scientifique du GANIL-SPIRAL2 et d'EURO-LABS («European-Laboratories For Accelerator Based Science », https://web.infn.it/EURO-LABS/), un projet de quatre ans financé dans le cadre du programme Horizon Europe de la Commission européenne.

La personne recrutée bénéficiera d'un nombre de congés de 53 jours (32 CA, 21 JRTT) avec un rythme hebdomadaire de travail de 40h/semaine soit 8h25 – 17h10 avec 45 minutes de pause méridienne, et des avantages de l'action sociale pour les agents CNRS du GANIL.

Contraintes et risques

Le GANIL étant classé Installation Nucléaire de Base (INB), le poste est éligible à des contraintes particulières de travail liées à l'exposition potentielle aux rayonnements ionisants. La personne devra être habilitée à travailler en zone surveillée et contrôlée dans le respect de la réglementation et des procédures applicables en matière de sécurité et de sûreté nucléaire.

On en parle sur Twitter !