En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre UAR3266-VIRLEF-039 - H/F jeune Chercheur(euse) applications santé de la physique nucléaire

H/F jeune Chercheur(euse) applications santé de la physique nucléaire

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Date Limite Candidature : mardi 12 juillet 2022

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Informations générales

Référence : UAR3266-VIRLEF-039
Lieu de travail : CAEN
Date de publication : mardi 31 mai 2022
Type de contrat : CDD Scientifique
Durée du contrat : 24 mois
Date d'embauche prévue : 1 septembre 2022
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : 2690 € à 3821 Brut mensuel selon expérience
Niveau d'études souhaité : Doctorat
Expérience souhaitée : 1 à 4 années

Missions

Le/ la candidat(e) prendra part à l'activité en recherche et développement (R&D) en physique nucléaire expérimentale pour la santé. Ces activités santé comportent deux thématiques principales au GANIL : la radiothérapie externe (dosimétrie en proton thérapie et radiothérapie préclinique) et la radiothérapie interne vectorisée (dosimétrie alpha et production de radio-isotopes innovants). Les activités relatives à ces deux thématiques comportent un certain nombre de développements et de besoins.
La nouvelle ligne de faisceau SPIRAL2 et, en particulier, l'installation NFS (Neutrons For Science) ont permis le développement d'un programme de recherche sur la production de radio-isotopes innovants pour la radiothérapie interne vectorisée par émetteurs alpha. Ce programme de recherche est notamment porté par le projet ANR REPARE (accepté) et le projet INSERM PCSI MULTIPAT (soumis, en cours d'évaluation). Dans ce cadre, le GANIL s'intéresse à la production de différents isotopes tels que l'211At, via la réaction 209Bi(, 2n) ou le 213Bi grâce à la réaction  + 232Th. En effet, la synthèse des isotopes d'intérêt médical implique également la production d'isotopes dits contaminants dans des proportions mal prédites par les bases de données nucléaires.
Le programme de recherche mené au GANIL vise donc la caractérisation de cibles après irradiation par différentes méthodes de spectrométrie afin de caractériser avec précision les différents isotopes produits.

Activités

Activités Principales :
Des irradiations de cibles de Bismuth et de Thorium auront lieu à NFS en faisceau de particules  à partir de septembre 2022. Le/ la candidat(e) participera à la réalisation du banc de caractérisation des isotopes et contaminants des cibles irradiées. Le/ la candidat(e) prendra également en charge l'analyse des données acquises afin de produire précisément les sections efficaces de productions des différents isotopes.
Activités secondaires :
Le/ la candidat(e) pourra également participer à des expériences de dosimétrie au centre de protonthérapie CyclHad, ainsi qu'au transfert industriel d'un système de gating respiratoire pour la radiothérapie petit animal (un accord de collaboration est en cours de réalisation).

Compétences

Domaine de compétence : physique nucléaire expérimentale ; interaction rayonnement matière.
Le/ la candidat(e) devra avoir de solides compétences en instrumentation (spectrométrie gamma, alpha) ainsi qu'en analyse de données et en simulations Monte Carlo
Savoir-faire :
Connaissances des techniques de détection et instrumentation utilisées en physique nucléaire expérimentale
Expérience en analyse de données et simulations informatiques

Savoir-être :
- Capacité à travailler en équipe
- Savoir organiser son travail
- Autonomie
- Savoir interagir avec des équipes extérieures au laboratoire
- Etre force de proposition

Contexte de travail

Le « Grand Accélérateur d'Ions Lourds » est aujourd'hui l'un des quatre plus grands laboratoires de recherche au monde dédié à la recherche utilisant des faisceaux d'ions. Les champs de recherche portent sur des thèmes allant de la radiothérapie à la physique de l'atome et de son noyau, et de la matière condensée à l'astrophysique. Dans le domaine de la physique nucléaire, GANIL a permis de réaliser de nombreuses découvertes sur la structure des noyaux atomiques, et notamment sur les noyaux dits « exotiques » que l'on ne trouve pas à l'état naturel sur Terre.
Le GANIL (environ 280 personnes) est situé en France, dans la ville de Caen, en Basse-Normandie. Il est géré conjointement, au sein d'un Groupe d'Intérêt Economique (GIE) par le Commissariat à l'Energie Atomique (CEA/DRF) et par le Centre National de la Recherche Scientifique (CNRS/IN2P3). En tant que laboratoire hôte national, GANIL est au service de la communauté scientifique nationale, européenne et internationale.
Au sein de la division Physique (DPHY) composé de 50 personnes, le/la chercheur(euse) post-doctorant-e sera intégré-e dans l'équipe de recherche composée d'environ 50 personnes (chercheurs, postdocs, thésards, visiteurs) placées sous la responsabilité d'un Chef de Groupe. Il/ Elle travaillera avec les chercheurs responsables des projets relatifs au domaine de la physique nucléaire appliquée à la santé
Le/ la candidat(e) recruté(e) par le CNRS bénéficiera de certains avantages liés à la restauration sur site (participation de l'employeur au prix du repas), un nombre de jours de congé lié au statut dérogatoire du GIE GANIL de l'ordre de 53 jours (32 CA et 21 JRTT) et des avantages liés aux actions du comité d'actions sociales du GANIL. Le rythme hebdomadaire de travail est de 40h/semaine soit 8 La rémunération sera envisagée en fonction de l'expérience professionnelle équivalente au niveau requis pour le poste.h25 – 17h10 avec 45 minutes de pause méridienne.


Le/la candidat(e) devra fournir les documents suivants :
- un CV, incluant une liste de ses publications, et détaillant sa contribution personnelle aux travaux,
- une lettre de candidature exposant ses motivations et incluant une brève description de ses centres d'intérêt scientifiques et projets de recherche

Contraintes et risques

Le poste est éligible à des contraintes particulières de travail liées à l'exposition aux rayonnements ionisants, le/la candidate devra être habilité(e) à travailler en zone surveillée et contrôlée dans le respect de la réglementation et des procédures applicables en matière de sécurité et de sûreté nucléaire, Le/La candidat(e) est susceptible d'avoir à travailler en dehors des heures réglementaires pour les besoins des expériences.

On en parle sur Twitter !