En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre FR636-EVEMAG-052 - Ingénieur de recherche en calcul scientifique (H/F)

Ingénieur de recherche en calcul scientifique (H/F)

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Date Limite Candidature : jeudi 30 septembre 2021

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : FR636-EVEMAG-052
Lieu de travail : PARIS 05
Date de publication : jeudi 9 septembre 2021
Type de contrat : CDD Technique/Administratif
Durée du contrat : 12 mois
Date d'embauche prévue : 1 novembre 2021
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : De 2510 € brut à 3068 € brut selon expérience
Niveau d'études souhaité : Ingénieur
Expérience souhaitée : Indifférent

Missions

L'ingénieur(e) de recherche intègrera le groupe ORCHIDEE de l'IPSL dans le but de mener la nécessaire adaptation du code pour bénéficier du développement récent des architectures basées sur le GPU, et tirer le meilleur parti des supercalculateurs pré-exaflopiques et exaflopiques en cours de déploiement.

Il ou elle proposera et mettra en place des modifications de code pour optimiser l'architecture et le contenu du code via une gamme de solutions qui seront à explorer en partenariat avec le groupe d'ingénieurs du modèle couplé. Enfin, il ou elle contribuera à développer les bonnes pratiques en calcul intensif auprès de la communauté des modélisateurs utilisant ORCHIDEE.

Activités

• Veille sur les évolutions en cours en calcul intensif en lien avec la modélisation du climat
• Élaboration, en lien avec les équipes concernées, et mise en place d'une stratégie d'adaptation du modèle ORCHIDÉE sur la prochaine génération de supercalculateurs en distinguant les évolutions de court et de moyen termes
• Adaptation des codes, en particulier pour la prochaine génération d'accélérateurs de type GPU (ou autres)
• Exploration d'autres techniques améliorant les temps de restitution des simulations sur les supercalculateurs (simple précision, exploitation mixte CPU/GPU, émulation de certaines parties du code, gestion de la mémoire, adaptation des algorithmes)
• Modularisation du code afin de faciliter le remplacement de certains processus et de faciliter l'émulation de certains modules
• Interactions avec les équipes des centres de calcul nationaux
• Formation des développeurs et utilisateurs du modèle ORCHIDÉE à la nouvelle architecture, diffusion des bonnes pratiques
• Personne référente pour le test et l'acceptation des nouveaux développements

Compétences

• Programmation orientée calcul scientifique : Fortran 90-2003, Python, …
• Diplôme : ingénieur ou doctorat
• Programmation parallèle basée sur les standards MPI et OpenMP et des outils de développement associés (debugger, profiler, …)
• Connaissance des architectures machine (processeurs : CPU, GPU, gestion de la mémoire, aspects réseaux)
• Connaissances en algorithmique
• Maîtrise des outils de gestion des codes sources (ex. : svn, git, ...) et des outils de travail collaboratif (trac, wiki, github, ...) pour le maintien à long terme du code
• Maîtrise d'Unix et bash
• Très bonne capacité à travailler en équipe
• Capacité à suivre les conventions et normes établies, à les faire évoluer si nécessaire, rigueur dans le développement et dans les tests qualité
• Connaissances et/ou intérêt pour les sciences du climat
• Capacité de travailler (communication écrite et orale, interactions lors des réunions) en langues française et anglaise

Contexte de travail

Le modèle des surfaces continentales ORCHIDÉE est au cœur de nombreuses études scientifiques dans divers laboratoires de l'IPSL et à l'international. Il permet le calcul des échanges d'eau, de carbone, d'azote et d'énergie entre la surface et l'atmosphère et représente notamment la composante de surface du modèle du système Terre de l'IPSL qui intègre aussi LMDZ (modèle d'atmosphère), NEMO (modèle d'océan) et INCA/REPROBUS (modèles de chimie atmosphérique). Ce modèle couplé permet de réaliser des simulations climatiques et constitue un des ~30 modèles participant aux projets internationaux CMIP sur lesquels reposent l'activité du GIEC et le développement des services climatiques. De plus ORCHIDÉE est aussi utilisé dans de très nombreuses études, que ce soit sur l'impact des changements globaux sur le fonctionnement des surfaces continentales ou l'étude des processus à l'interface surface – atmosphère, sur des échelles spatiales allant du site au global et des échelles temporelles variées (du cycle diurne à plusieurs siècles).

L'ingénieur(e) recrutée rejoindra l'équipe d'ingénieurs et de scientifiques qui développent, valident et mettent en œuvre les versions successives du modèle ORCHIDÉE, en liaison directe avec les autres ingénieurs du centre de modélisation du climat de l'IPSL. Plusieurs évolutions initiées lors de ces dernières années et qui vont se poursuivre dans les années à venir rendent indispensable le renforcement de l'équipe en place autour du modèle ORCHIDÉE.

Lieu de travail : Campus Pierre et Marie Curie, 4 place Jussieu, 75005 PARIS, plus déplacements à l'Université Paris-Saclay (LSCE à Gif-sur-Yvette, LMD à Palaiseau)
Durée du contrat : 1 an éventuellement renouvelable.

Contraintes et risques

.

On en parle sur Twitter !