En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre FR2488-MARDOU-001 - Chercheur (H/F) en science du sol et biologie végétale - M/F

Chercheur (H/F) en science du sol et biologie végétale - M/F

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : FR2488-MARDOU-001
Lieu de travail : BOUGUENAIS
Date de publication : lundi 28 janvier 2019
Type de contrat : CDD Scientifique
Durée du contrat : 12 mois
Date d'embauche prévue : 1 avril 2019
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : entre 2555.39€ et 2948.92€ BRUTS MENSUELS
Niveau d'études souhaité : Doctorat
Expérience souhaitée : 1 à 4 années

Missions

La personne recrutée aura en charge de concevoir et de tester, sur des parcelles de jardins, un système de culture permettant de dépolluer le sol par phytoextraction, tout en poursuivant la culture de certains légumes.

Activités

- Expérimenter des cultures associées légumes / phytoextraction
- Evaluer les performances de la phytoextraction et la possible accumulation des métaux dans les légumes
- Travail participatif avec les jardiniers pour le recueil des données (suivi de la production alimentaire, de la consommation en énergie etc.)

Compétences

Le candidat aura une solide expérience de recherche dans les domaines sciences du sol, agronomie, microbiologie, biologie végétale, biogéochimie. Cette expérience pourra avoir été acquise dans le cadre d'un travail de doctorat.
Compétences recherchées :
Capacités à développer et appliquer de nouveaux protocoles expérimentaux
Travail en laboratoire : maîtrise des méthodes et techniques analytique pour le sol, la microbiologie et les plantes
Autres connaissances générales/complémentaires :
Goût pour le travail de terrain
Travail en équipe et sens relationnel
Maîtrise de l'anglais, parlé et écrit

Contexte de travail

L'Institut de Recherche en Sciences et Techniques de la Ville (IRSTV) est une fédération de recherche CNRS (FR CNRS 2488). Cette fédération rassemble des chercheurs répartis dans une vingtaine d'unités de divers organismes de la région Pays-de-Loire, comme l'Université de Nantes et l'IFSTTAR.
Le domaine d'activité de l'IRSTV est l'étude interdisciplinaire des environnements urbains et l'aménagement urbain durable. Plusieurs axes de recherche sont développés au sein de l'IRSTV, dont l'axe sols urbains. Les thématiques de recherche au sein de l'axe sols urbains visent à améliorer la caractérisation des impacts des activités anthropiques sur les propriétés physico-chimiques et biologiques des sols urbains afin de proposer des méthodes adaptées de protection des sols, de préservation et de réhabilitation de leurs fonctions et usages dans le cadre de l'aménagement urbain et de la gestion durable des sols.
L'IRSTV participe au projet "FEW-meter - un modèle intégratif pour mesurer et améliorer la contribution de l'agriculture urbaine au métabolisme urbain" (AAP SUGI Food Water Energy Nexus - coopération entre JPI Urban Europe et le Belmont Forum). L'IRSTV analysera en collaboration avec 12 partenaires de Pologne, de Grande-Bretagne, d'Allemagne, des Etats-Unis et de France la contribution de l'agriculture au métabolisme urbain, en particulier en ce qui concerne la production alimentaire, l'énergie et la consommation d'eau.
L'objectif principal de ce projet est de développer un système de mesure de la contribution de l'agriculture urbaine au métabolisme urbain. Cela implique de mesurer l'efficience des systèmes de production (c'est-à-dire les quantités de fruits et légumes produites par unité de surface, d'énergie, d'eau et d'autres ressources clés) ; d'améliorer les connaissances sur les risques sanitaires potentiels dus à la contamination des sols et les opportunités d'améliorer l'utilisation des ressources ; d'identifier des approches permettant d'améliorer la performance des différents types d'agriculture urbaine.
Le travail se fera en étroite collaboration avec les agriculteurs et les jardiniers pour développer le FEW-meter, un outil qui permettra de collecter des données sur les pratiques agricoles urbaines et d'apporter aux agriculteurs urbains un aperçu de l'efficience de leurs pratiques.
Une plateforme numérique sera créée pour former une communauté virtuelle d'agriculteurs urbains, permettant la collecte de données et l'échange de connaissances. Les données seront collectées à partir de 45 études de cas dans cinq villes (Dortmund, Gorzow, Londres, Nantes et New York), dans des jardins communautaires, des jardins familiaux et des micro-fermes. Par ailleurs, une expérimentation de phytoremédiation des sols sera également mise en place.

Contraintes et risques

Déplacements éventuels à l'étranger dans le cadre de réunion de consortium.

On en parle sur Twitter !