En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)

Doctorat Argumentaire de sécurité pour véhicules autonomes (H/F)

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : UPR8001-JERGUI-002
Lieu de travail : TOULOUSE
Date de publication : mercredi 31 octobre 2018
Nom du responsable scientifique : Jérémie Guiochet
Type de contrat : CDD Doctorant/Contrat doctoral
Durée du contrat : 36 mois
Date de début de la thèse : 1 janvier 2019
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : 1 768,55 € brut mensuel

Description du sujet de thèse

Les véhicules autonomes, issus de la robotique mobile, évoluent dans des environnements incertains, et doivent faire face à de nombreuses situations qu'il est impossible de spécifier ou tester complètement. De plus, il existe des incertitudes induites par les technologies utilisées (par exemple pour la perception de l'environnement) ou par la présence de fautes résiduelles au sein de ces systèmes. Ces éléments sont autant de menaces qui pèsent sur eux, et posent la question de la confiance que l'on peut leur accorder, et notamment de la sécurité lors de leur déploiement. Cette absence de confiance peut mettre en cause l'acceptation sociale de ces systèmes et donc leur existence. De nombreuses techniques de sûreté de fonctionnement sont utiles afin de respecter les exigences des réglementations ou des normes, notamment en s'appuyant sur des calculs de probabilité de défaillances. Ces exigences préétablies de mise en œuvre de la sécurité sont bien adaptées aux contextes connus, mais peu applicables au cas des véhicules autonomes, faute d'informations exhaustives. Il est donc nécessaire d'apporter des solutions permettant de quantifier cette confiance malgré la présence de ces incertitudes dues au caractère incomplet de l'information.

Une technique en pleine expansion dans la conception des systèmes critiques, consiste à développer des argumentaires de sécurité (ou safety cases), qui agrègent de façon structurée l'ensemble des éléments de preuve de la sécurité. Cependant, ces éléments, et notamment pour les systèmes autonomes, comportent une part d'incertitude (liée aux causes citées précédemment, ou au recours à des avis d'experts forcément imprécis), qu'il convient de quantifier et de propager pour estimer la confiance globale. Nous proposons d'utiliser la notion de probabilité imprécise pour effectuer cette estimation. L'objectif de cette thèse est de proposer une méthode permettant de construire, malgré les incertitudes, un argumentaire de sécurité potentiellement utilisable pour la certification des véhicules autonomes. Cette thèse sera co-encadrée par des experts en sécurité des systèmes autonomes (LAAS-CNRS) et en probabilités imprécises (IRIT). La méthode développée sera expérimentée sur un dispositif réel qui sera issu des projets en cours autour de la robotique autonome.

Profil recherché : Candidats ayant eu des formations en informatique/mathématiques mais également ouvert à des profils sur la conception et l'analyse de systèmes embarqués.

Contexte de travail

Cette thèse sera co-encadrée par des experts en sécurité des systèmes autonomes (LAAS-CNRS, Toulouse) et en probabilités imprécises (IRIT, Toulouse).

Encadrants :
Jérémie Guiochet (LAAS CNRS)
Didier Dubois (IRIT)

Contraintes et risques

néant

On en parle sur Twitter !