En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)

Doctorat en biochimie des glycosyltransférases (H/F)

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : UPR5301-ANNIMB0-003
Lieu de travail : GRENOBLE
Date de publication : vendredi 30 novembre 2018
Nom du responsable scientifique : Prof. Christelle Breton
Type de contrat : CDD Doctorant/Contrat doctoral
Durée du contrat : 36 mois
Date de début de la thèse : 1 mars 2019
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : 1 768,55 € brut mensuel

Description du sujet de thèse

Le projet est financé par le projet ICS (Marie Skłodowska-Curie ITN) axé sur l'ingénierie des interactions protéines-glucides pour le diagnostic et le ciblage cellulaire (https://synbiocarb.science).

La recherche, qui sera effectuée au CERMAV-CNRS, à Grenoble, en France, repose sur l'utilisation de glycosyltransférases (GT) pour élargir la boîte à outils des méthodes de glycobiologie synthétique. Les GT sont les enzymes clés qui synthétisent les glycanes complexes que l'on trouve dans les glycoconjugués (c'est-à-dire les glycolipides et les glycoprotéines). Par conséquent, ils présentent un grand intérêt dans le cadre du projet SynBioCarb pour la glycosylation de cellules ou tissus artificiels avec des applications en ingénierie tissulaire, en administration de médicaments et en diagnostic. Cela ouvre la possibilité d'ajouter un ou plusieurs sucres à une ou plusieurs positions spécifiques d'un glycane ou d'introduire des sucres non naturels qui pourraient servir à la chimie biorthogonale. Un sous-ensemble de GT, avec des spécificités liées aux glycanes sélectionnés par le consortium, sera produit sous forme recombinante et caractérisé fonctionnellement et / ou conçu pour être adapté aux besoins du projet.
Le candidat retenu aura une solide expérience en biochimie et en ingénierie des protéines. Il participera aux activités de formation du réseau et aux stages dans les laboratoires des équipes académiques et industrielles participantes. Des réunions et des ateliers réguliers au sein du réseau international de formation synBIOcarb financé par l'UE viendront compléter la formation et le soutien fournis par le CERMAV-CNRS.


Les candidats doivent répondre aux critères d'éligibilité suivants:
• Détenir un master en biochimie, chimie-biologie ou en biologie structurale.
• Avoir moins de 4 ans d'expérience en recherche à la signature du contrat (mesuré à partir du moment où le master a été obtenu).
• Ne pas avoir déjà un doctorat.
• Ne pas avoir résidé ou exercé l'activité principale en France pendant plus de 12 mois au cours des 3 dernières années précédant immédiatement la date de recrutement de référence.
• Excellente connaissance de la langue anglaise (parlé et écrit)


Documents à fournir:
• Lettre de motivatio
• Curriculum vitae
• Au moins 3 noms de réferents avec détails pour les contacts
• Tout certificat pour attester du niveau demandé
• Déclaration attestant que les critères de mobilité sont remplis

Contexte de travail

Le Centre de recherches sur les macromolécules végétales (Cermav, Unité Propre de Recherche 5301) est un laboratoire de recherche fondamentale sur les glycosciences. L'approche pluridisciplinaire, couvrant les spécialités chimie, physicochimie et biologie, lui permet d'occuper aujourd'hui une place importante, au niveau international, dans les domaines de recherche phares des carbohydrates (sucres, oligo- et polysaccharides, glycopolymères et glycomatériaux), leur synthèse, caractérisation, fonctions et applications dans divers domaines de la santé humaine, des nouvelles énergies et des matériaux du futur.

L'équipe "Glycobiologie structurale et moléculaire", au sein de laquelle le projet sera mené, étudie les lectines et les glycosyltransférases. L'équipe comprend environ 15 personnes qui travaillent sur la production de protéines et la caractérisation biochimique et biophysique de leur interaction avec les glucides.

Le salaire brut mensuel affiché est de 1768.55 € (forfaitaire) mais il sera élevé à 2814 € brut (soit 2.262 € net) pour les doctorants recrutés sur ce programme synBIOcarb

Informations complémentaires

synBIOcarb est un programme majeur financé par l'UE qui réunit 14 partenaires européens de premier plan au sein d'un réseau transnational, qui met en œuvre un programme de recherche et de formation multidisciplinaire et intersectoriel entre partenaires universitaires et industriels dans les domaines de la glycobiologie synthétique. Synbiocarb fournira à une nouvelle génération de scientifiques une formation scientifique avancée en synthèse chimique, en ingénierie des protéines, en biophysique, en biologie cellulaire et en technologies des dispositifs analytiques à la base du développement et de l'exploitation de la glycoscience à des fins biologiques, diagnostic et distribution ciblée de médicaments.

On en parle sur Twitter !