En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)

CDD Doctorant (H/F) : Accélération de flammes et leur transition vers la détonation dans des canaux étroits

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Date Limite Candidature : mercredi 12 mai 2021

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : UPR3346-NADMAA-039
Lieu de travail : FUTUROSCOPE
Date de publication : mercredi 21 avril 2021
Nom du responsable scientifique : Josué MELGUIZO GAVILANES
Type de contrat : CDD Doctorant/Contrat doctoral
Durée du contrat : 36 mois
Date de début de la thèse : 1 octobre 2021
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : 2 135,00 € brut mensuel

Description du sujet de thèse

Le CNRS, au laboratoire Pprime (CNRS, UP, ISAE-ENSMA) à Poitiers-Futuroscope, recrute un(e) doctorant(e) dans le cadre du projet FAsTD - Accélération de la flamme et passage à la détonation dans des canaux étroits, financé par l'ANR.

La matérialisation d'une économie de l'hydrogène (H2) nécessite une compréhension pratique et fondamentale approfondie des risques associés à sa production, son stockage et sa manipulation. Les événements de combustion accidentelle comprennent généralement un large éventail de phénomènes tels que l'inflammation (induite par un choc ou par les surfaces chaudes, un jet ou une étincelle), la propagation et l'accélération de flammes, les interactions flamme-obstacle, la formation de chocs, les interactions choc-flamme, la transition vers l détonation et leur propagation. Ils couvrent tous les régimes d'écoulement possibles, du laminaire au turbulent, des ondes de combustion entraînées par diffusion (flammes) aux ondes de combustion provoquées par les chocs (détonations), avec des processus physiques et chimiques importants se produisant sur plus de six ordres de grandeur à des échelles spatiales et temporelles. Parmi les phénomènes énumérés ci-dessus, la transition déflagration-détonation (TDD) est la plus fascinante! D'un point de vue scientifique, la TDD est un problème fondamental non résolu et riche en physique dans la science de la combustion. D'un point de vue pratique, il est important d'étudier et de comprendre la TDD afin de développer des corrélations d'ingénierie et des outils de simulation applicables à la propulsion, ainsi qu'à la prévention et à l'atténuation des explosions.

Le but ultime du projet est de faciliter la transition énergétique mondiale en valorisant le rôle de H2 tout en comprenant, d'un point de vue fondamental, les risques liés à son utilisation généralisée, en particulier le risque du TDD dans des géométries étroites.
La stratégie mise en avant pour cet objectif repose sur l'intégration de nouvelles expériences et techniques de visulisation, des simulations numériques et des analyses mathématiques pour donner une image plus claire du phénomène.

Le(la) doctorant(e) viendra soutenir le volet expérimental du projet ANR JCJC FAsTD, et aura accès à une installation unique dans laquelle la caractérisation 3D du DDT est possible. Alors que la majeure partie du temps du candidat retenu (80%) sera consacrée à l'évaluation de l'applicabilité des techniques de mesure de champes de vitesse et de la température du gaz dans les scénarios TDD, il / elle devra également contribuer au développement de modèles numériques / mathématiques expérimentalement informés qui fournissent des informations supplémentaires difficiles à obtenir expérimentalement.
Si vous êtes prêt à vous lancer dans un voyage intellectuellement stimulant et enrichissant, postulez maintenant.

Contexte de travail

Le(la) Doctorant(e) sera basé(e) à l'Institut Pprime à l'ENSMA.
Le laboratoire Pprime est une Unité Propre de Recherche du CNRS. Son activité scientifique couvre un large spectre allant de la physique des matériaux au génie mécanique en passant par la mécanique des fluides, la thermique et la combustion.

Le(la) Doctorant(e) travaillera pour le projet de FAsTD, une bourse ANR JCJC au sein de l'équipe DETO (détonique). La recherche traditionnellement menée au sein de l'équipe met fortement l'accent sur le travail expérimental et numérique. L'équipe est reconnue au niveau national et international dans la communauté scientifique et dispose d'installations expérimentales et de codes numériques de pointe.

Contraintes et risques

Déplacements de courte durée en France et à l'étranger à prévoir.

Informations complémentaires

Le(la) candidat(e) devra être titulaire d'un diplôme de Master avec expérience solide en mécanique des fluides, thermodynamique, transfert de chaleur et chimie.

Le(la) candidat(e) devra posséder les qualités suivantes :
Affinité avec le travail expérimental, attention au détail, analytique et des capacités de pensée critique.

Une attention particulière sera portée vers le(la) candidat(e) ayant de l'expérience ou étant désireux(se) d'apprendre a visualiser les écoulements compressibles en utilisant la métrologie optique, l'analyse des données expérimentales et le post-traitement des images.

On en parle sur Twitter !