En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)

Recrutement CDD doctorant 36 mois H/F

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : UPR3212-NICVIT-001
Lieu de travail : STRASBOURG
Date de publication : mercredi 15 juillet 2020
Nom du responsable scientifique : Nicolas Vitale
Type de contrat : CDD Doctorant/Contrat doctoral
Durée du contrat : 36 mois
Date de début de la thèse : 1 octobre 2020
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : 2 135,00 € brut mensuel

Description du sujet de thèse

Alors que s'accumulent des données épidémiologiques suggérant une importance fondamentale des lipides de l'alimentation dans l'homéostasie cellulaire et le développement de nombreuses pathologies humaines, peu d'informations sur leurs fonctions spécifiques sont disponibles à ce jour, et ceci bien qu'il existe 10 fois plus d'espèces différentes de lipides que de protéines. Ces lacunes proviennent essentiellement d'un manque d'outils moléculaires adaptés à l'étude des lipides par les approches puissantes de la biologie moderne. Ainsi, nous proposons de générer une boîte à outils permettant des études cellulaires dynamiques et biophysiques des différentes formes de l'acide phosphatidique, une famille de lipides jouant un rôle clé dans la biosynthèse des autres lipides, mais aussi dans la signalisation et dans des processus du trafic intracellulaire, tels que la genèse et la fusion des vésicules neurosécrétrices, pour lesquels les fonctions de ces lipides sont mal comprises.
Au cours de l'exocytose régulée, la fusion membranaire entraîne la libération du contenu vésiculaire dans le milieu extracellulaire. Ce mécanisme clef permet entre autre la libération des neurotransmetteurs et des hormones et implique des modifications de la composition lipidiques des membranes au site d'exocytose. Nous avons démontré le rôle crucial de certains lipides fusogéniques dans ce processus. Il s'agit maintenant de préciser leur dynamique et voies de synthèse. Nous nous focaliserons sur l'acide phosphatidique (PA) qui est produit spécifiquement au niveau du site d'exocytose par l'activation de la phospholipase D (PLD).
Nous allons produire une nouvelle boite à outils moléculaires, incluant des activateurs du métabolisme du PA sensibles à la lumière, des PA de synthèse cagés, et des senseurs du PA sensibles à la lumière. La microscopie électronique par tomographie que nous avons récemment mise au point au laboratoire devrait nous permettre de définir précisément les sites de production des différentes formes de PA au niveau des sites d'exocytose, en portant une attention particulière aux structures du cytosquelette d'actine qui encrent les vésicules à leur site de libération. Par ailleurs, en utilisant une approche de lipidomique ciblée combinée avec ces nouveaux outils moléculaire du PA et des mesures de la neurosécrétion par ampérométrie et TIRF, nous chercherons à caractériser la dynamique des espèces précises de PA produit au niveau du site d'exocytose et éventuellement à identifier celle(s) qui a(ont) un rôle spécifique dans les différentes étapes de l'exocytose. Nous utiliserons un système de fusion membranaire reconstitué avec des SNAREs et des formes du PA activables par la lumière, afin de préciser le rôle des différentes formes du PA dans la neurosécretion.

Contexte de travail

La thèse sera réalisée au sein de l'équipe Trafic membranaire intracellulaire dans les systèmes nerveux et neuroendocrines de l'Institut des Neurosciences Cellulaires et Intégratives (INCI), qui est un laboratoire de recherche du CNRS en partenariat avec l'Université de Strasbourg, dont la mission est d'explorer le système nerveux et ses pathologies. Le projet fait partie de la thématique qui vise à mieux comprendre la communication au sein du système nerveux, des aspects moléculaires aux réseaux.
Le directeur de thèse est aussi le co-responsable de l'équipe.

Contraintes et risques

NA

On en parle sur Twitter !