En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)

Doctorant en énergétique H/F

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Date Limite Candidature : samedi 31 juillet 2021

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : UPR3021-ISAZOL-041
Lieu de travail : ORLEANS
Date de publication : mercredi 30 juin 2021
Nom du responsable scientifique : Andrea Comandini
Type de contrat : CDD Doctorant/Contrat doctoral
Durée du contrat : 36 mois
Date de début de la thèse : 1 octobre 2021
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : 2 135,00 € brut mensuel

Description du sujet de thèse

Les suies sont un sous-produit de la combustion des combustibles fossiles et représente l'un des polluants les plus dangereux pour l'environnement et la santé humaine. La chimie associée n'est pas encore très bien comprise, ce qui limite nos capacités à développer des dispositifs de combustion plus propres. Les activités de doctorat se concentreront sur le développement d'un code numérique pour la simulation de la formation des particules de suies, en particulier sur l'amélioration d'un code développé à ICARE pour la simulation de la chimie en phase solide. Le code des suies sera enfin couplé à un modèle cinétique en phase gazeuse et utilisé pour simuler les données expérimentales obtenues lors d'expériences en tube à choc avec différents composants et mélanges de combustibles.

Contexte de travail

Le doctorat se déroulera au CNRS, dans le laboratoire ICARE (UPR3021) situé sur le campus du CNRS à Orléans. Les activités de recherche font partie du programme FUN-PM, financé par la Commission européenne (ERC Starting Grant) qui a débuté en février 2018 dans le but de clarifier les processus complexes qui conduisent à la formation des structures primaires des nanoparticules.

Contraintes et risques

Travaux en laboratoire avec des produits chimiques et des installations expérimentales à haute pression (tube à choc).

Informations complémentaires

Compétences attendues :
1) diplôme en mécanique/chimique ou en énergétique avec de bonnes notes ;
2) connaissances de base en cinétique chimique;
3) forte tendance au travail expérimental;
4) aptitude à travailler en équipe;
5) bon niveau en anglais.

On en parle sur Twitter !