En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)

Doctorant-e en Chimie-Physique (H/F) – Aerogels de polymères conducteurs pour des applications en thermoélectricité

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : UPR22-LAUBIN-001
Lieu de travail : STRASBOURG
Date de publication : lundi 9 septembre 2019
Nom du responsable scientifique : Laure Biniek
Type de contrat : CDD Doctorant/Contrat doctoral
Durée du contrat : 36 mois
Date de début de la thèse : 1 janvier 2020
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : 2 135,00 € brut mensuel

Description du sujet de thèse

Avec l'augmentation des coûts d'énergie et notre arsenal croissant de tablettes tactiles, de téléphones intelligents et de moniteurs médicaux portables, nous sommes toujours à l'affût de nouvelles façons d'alimenter nos appareils. Il existe également un énorme marché pour les vêtements de sport afin d'optimiser les performances humaines. Et si on pouvait alimenter nos appareils mobiles, nos montres connectées et nos dispositifs médicaux par notre simple chaleur corporelle grâce à des dispositifs thermoélectriques légers, peu coûteux et flexibles? La thermoélectricité organique est un domaine en plein boom. Nous avons récemment démontré qu'il était possible d'atteindre des conductivités électriques au sein de matériaux polymères aussi grandes que celle de certains métaux, comme l'argent, grâce notamment au contrôle de la structure et du dopage des polymères semi-conducteurs en films minces. [1,2]
Ce projet s'intéresse à des matériaux polymères en volume. Il s'agit en particulier de tirer parti de la structure poreuse des aérogels pour obtenir de faibles conductivités thermiques et donc augmenter les performances thermoélectriques des polymères.

Le projet BODYTEG propose ainsi d'élaborer des aérogels de polymères conducteurs (APCs). Pour répondre à ce challenge, le projet est basé sur quatre objectifs principaux qui devront être abordés par le/la doctorant-e : i) élaborer des APCs de morphologie contrôlée, ii) tirer parti de la porosité du réseau pour diminuer la conductivité thermique iii) maintenir de bonnes propriétés mécaniques et électriques, iv) corréler la structure de ces nouveaux APCs avec leurs propriétés électriques et thermiques.

Références :
1) V. Vijayakumar et al., ACS Appl. Mater. Interfaces, 2019, 11, 4942–4953. 2) Y. Zhong et al., Adv. Energy. Mater 2019, 1900266.

Contexte de travail

Ce travail de thèse sera réalisé à l'Institut Charles Sadron, dont les activités de recherche sont centrées sur les matériaux polymères et les systèmes auto-assemblés. Le site web du laboratoire est consultable pour avoir des détails sur son activité : https://www-ics.u-strasbg.fr/#&panel1-1

Le/la doctorante sera rattaché-e à l'école doctorale ED182 : Physique et chimie- Physique de l'Université de Strasbourg : http://edpcp.u-strasbg.fr.

Il/ elle travaillera au sein de l'équipe SYCOMMOR (Systèmes Complexes Moléculaires et Macromoléculaires Organisés).

Ce travail de thèse s'effectuera dans le cadre de l'ANR JCJC BODYTEG de Laure Biniek.

Contraintes et risques

Pas de risque particulier.

Informations complémentaires

Un(e) jeune chimiste/ physico-chimiste très motivé(e) par un sujet innovant avec une solide formation en science des polymères est activement recherché(e). Des compétences ou un stage en électronique organique (photovoltaïque, thermoéléctricité, transport de charges), ou en études structurales par microscopie électronique seraient appréciées. Il/elle doit être ouvert(e) d'esprit et curieux(se), capable de travailler en équipe, rigoureux(se) et avoir de solides compétences en laboratoire.

Documents à fournir : CV complet (avec une ou deux références), lettre de motivation et relevé de notes de la dernière année d'études diplômantes (Master).

On en parle sur Twitter !