En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)

Doctorant.e (H/F) en chimie de coordination et catalyse

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Date Limite Candidature : jeudi 30 juin 2022

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Informations générales

Référence : UMR9168-AUDAUF-002
Lieu de travail : PALAISEAU
Date de publication : jeudi 9 juin 2022
Nom du responsable scientifique : Audrey Auffrant
Type de contrat : CDD Doctorant/Contrat doctoral
Durée du contrat : 36 mois
Date de début de la thèse : 3 octobre 2022
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : 2 135,00 € brut mensuel

Description du sujet de thèse

L'objectif de ce projet doctoral est la synthèse de complexes de métaux abondants (Fe, Co, Ni) comportant des ligands iminophosphorane (P=N) pour en étudier les propriétés optiques et l'activité catalytique dans des processus de réduction dans l'objectif de proposer des alternatives à l'utilisation des métaux nobles tant pour la photophysique que la catalyse. Le.la doctorant.e devra mener à bien la synthèse de ces ligands iminophosphorane inédits et l'étude de leur chimie de coordination. La caractérisation des ligands et des complexes se feront par différentes techniques : spectroscopies RMN multinoyaux, UV-visible et infrarouge ainsi que diffraction des rayons X. Ce travail synthétique se fera sous atmosphère inerte (boite à gant ou ligne schlenk). Les complexes seront utilisés en catalyse pour la réduction de liaison C=O et la fonctionnalisation de liaison C-O. Ce travail sera mené en collaboration avec le Dr. C. Gosmini au laboratoire. Concernant les propriétés optiques sur la base des spectres d'absorption et d'émission expérimentaux la nature des états excités sera étudiée par le partenaire théoricien.

Contexte de travail

Le Laboratoire de Chimie Moléculaire (LCM) où seront effectués les travaux est une unité mixte de recherche CNRS-Ecole polytechnique. Il est situé au sein du campus de l'Ecole polytechnique sur le plateau de Saclay à Palaiseau (Essonne). Cette unité de recherche regroupe entre 30 et 40 personnels dont une dizaine de chercheur.se.s. Le laboratoire possède tous les équipements nécessaires à la conduite de ce projet doctoral en particulier boites à gant, spectromètre RMN, et diffractomètre à Rayons X sur monocristal qui vient d'être renouvelé. Ce projet est financé par l'Agence Nationale de la Recherche Scientifique et fait intervenir 3 partenaires : le LCM, une équipe toulousaine détenant une expertise en synthèse complémentaire à celle du LCM, et une équipe parisienne spécialisée en chimie théorique.

Contraintes et risques

Il s'agit d'un projet de chimie de synthèse donc le.la doctorant.e recruté.e devra respecter les règles de sécurité : manipulation sous hotte ventilée avec emploi des équipements personnels de protection (blouse, lunettes, et gants).

On en parle sur Twitter !