En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)

Nouvelles approches pour une Détection Extrême de Substances dopantes Illicites chez les Sportifs (H/F)

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : UMR8612-MYRTAV-001
Lieu de travail : CHATENAY MALABRY
Date de publication : mardi 23 juillet 2019
Nom du responsable scientifique : Myriam Taverna et Thuy Tran
Type de contrat : CDD Doctorant/Contrat doctoral
Durée du contrat : 36 mois
Date de début de la thèse : 4 novembre 2019
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : 2 135,00 € brut mensuel

Description du sujet de thèse

Actuellement, le dépistage d'un grand nombre de substances illicites (SI) dans l'urine des sportifs est effectué après une dilution non sélective de l'échantillon. Cette approche est principalement utilisée pour cribler des composés ayant un métabolisme limité et pour lesquels les niveaux de détection minimaux requis dans l'urine sont relativement élevés (10-100 ng/mL). Lorsqu'il s'agit de traces de SI, des méthodes d'immuno-purification ou d'extraction sur support solide (SPE) sont nécessaires mais elles présentent des limitations liées à la perte possible d'échantillon et au risque de contamination croisée. Nous avons récemment développé plusieurs approches de préconcentration électrocinétiques réalisables par électrophorèse capillaire qui ont permis d'obtenir la quantification de molécules biologiques à des concentrations extrêmement faibles (Mai TD 2016, C. Crosnier 2018). Ces approches nouvelles développées par notre laboratoire ouvrent des perspectives de préconcentration infinie des analytes.
Ainsi le doctorant mettra au point des approches reposant sur ces concepts pour doser des métabolites ou des peptides hormonaux illicites dans l'urine. Pour améliorer encore davantage les limites de détection, ces approches pourront être combinées en ligne à de l'extraction sur support solide, par la synthèse de monolithes pour l'enrichissement des molécules (Araya-Farias 2017). Dans ce projet, nous exploiterons ces nouvelles approches pour préconcentrer des petits peptides sécréatogogues de l'hormone de croissance et certaines autres molécules retrouvées dans les urines que nous choisirons de façon éclairée avec l'Agence Française de Lutte contre le Dopage. Le doctorant mettra en place des collaborations avec les instances liées au contrôle du dopage afin d'enrichir son sujet de thèse et relever les défis actuels de l'antidopage. Enfin outre l'enrichissement et la préconcentration, le doctorant exploitera aussi des méthodes séparatives telles que l'UHPLC ou électrophorèse capillaire éventuellement en couplage avec la spectrométrie de masse pour la détection et quantification de ces molécules.

Références:
Araya-Farias at al., Analyst, 2017, 142, 485, DOI : 10.1039 / c6an02324j
Crosnier et al., Anal Chem 2018, 90, 2555, doi : 10.1021/acs.analchem.7b03843
Mai et al., J Chromatogr A 2016, 1453, 116, DOI : 10.1016/j.chroma.2016.05.048

Contexte de travail

Ce travail sera réalisé dans l'une des équipes de l'Institut Galien Paris Sud, intitulée "Protéines et Nanotechnology en Science Analytique", spécialisée en chimie analytique des biomarqueurs.

L'institut Galien dispose de 7 Plateaux de services communs offrant des techniques d'analyse et de caractérisation très variées et de pointe (titration calorimétrique isotherme, résonance plasmonique de surface, HPLC...).
http://www.umr-cnrs8612.u-psud.fr/servicescommuns.php

L'équipe quant à elle dispose de nombreux équipements analytiques tels que électrophorèse capillaire, UHPLC, nanoLC, spectromètre de masse, spectro- photo- et fluori-mètres.
Le doctorant sera encadré par trois personnes: Myriam Taverna (Professeur en Biotechnologie Pharmaceutique) Duc Mai et Thuy Tran (Maîtres de conférence en chimie analytique).
http://www.umr-cnrs8612.u-psud.fr/pres_eq4.php

Informations complémentaires

Profil recherché :
Ce sujets'adresse aux étudiants(es) motivé(e)s par les sciences analytiques et notamment les techniques séparatives et la spectrométrie de masse mais aussi par le domaine de l'analyse en milieu biologique. Le/la candidate devra être titulaire d'un diplôme d'ingénieur et/ou d'un master.
Le/la candidat(e) doit avoir reçu une une formation en chimie analytique et notamment en techniques séparatives.
Une expérience en électrophorèse capillaire et notamment en spectrométrie de masse serait un atout.
Le candidat doit maîtriser l'anglais oral et écrit. Nous recherchons des candidats qui ont d'excellentes aptitudes à la communication, capables de travailler en équipe, motivés et dotés d'un esprit critique et ouvert.
Documents nécessaires pour postuler :
Les candidatures devront inclure un CV détaillé; au moins deux références (personnes susceptibles d'être contactées); une lettre de motivation; les notes de Master 1 ou 2 ou d'école d'ingénieur et éventuellement une lettre de recommandation par un maître de stage précédent.

On en parle sur Twitter !