En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)

H/F Mesures ultra-rapides dans les sources de rayonnement optique basées sur des accélérateurs

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Date Limite Candidature : jeudi 2 juin 2022

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Informations générales

Référence : UMR8523-SERBIE-001
Lieu de travail : VILLENEUVE D ASCQ
Date de publication : jeudi 12 mai 2022
Nom du responsable scientifique : Serge Bielawski
Type de contrat : CDD Doctorant/Contrat doctoral
Durée du contrat : 36 mois
Date de début de la thèse : 1 octobre 2022
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : 2 135,00 € brut mensuel

Description du sujet de thèse

Le sujet de Thèse concerne le développement de nouveaux systèmes de mesures ultra-rapides, utilisant des lasers femtoseconde, et qui sont destinés à la physique des accélérateurs. L'objectif principal est de réaliser des systèmes pouvant enregistrer la forme temporelle de paquets d'électrons relativistes pico ou femto-seconde, ainsi que les impulsions Terahertz émises par ces électrons. La thèse s'effectuera dans le cadre d'une collaboration entre le centre de recherche sur les accélérateurs allemand DESY (https://www.desy.de/) et le laboratoire PhLAM, à l'université de Lille. Le projet inclura le développement de systèmes de mesure basés sur des concepts nouveaux incluant le single-shot electro-optic sampling, le photonic time-stretch ainsi que les techniques récentes basées sur le concept de phase-diversity. Le travail de thèse inclura un aspect expérimental important, pour le développement et le test de nouvelles stratégies de mesures, ainsi que pour les expériences effectuées dans les centres de rayonnement synchrotron et lasers à électrons libres (en particulier European XFEL et FLASH à DESY). Le travail de Thèse nécessitera également un travail numérique et théorique. En conséquence, le candidat devra posséder des connaissances solides en photonique, et démontrer des compétences en programmation Python. Il s'agit d'une Thèse de l'université de Lille. Une partie du travail sera effectuée au PhLAM, et une partie sera effectuée à DESY (Hambourg).

Contexte de travail

Le projet est le fruit d'une collaboration entre le laboratoire PhLAM (Lille, France) et DESY (Hambourg, Allemagne). L'équipe d'accueil du PhLAM (4 permanents) possède une expertise en photonique ultra-rapide (mesures de signaux optiques femtoseconde et de signaux Terahertz en temps réel). L'équipe possède un expérience en physique des accélérateurs, dans le cadre de colaborations ayant impliqué UVSOR (Japon), SOLEIL (France), le Karlsruhe Institute of Technology, DESY (Allemagne).
Le sujet de Thèse concernera spécifiquement la collaboration en cours entre PhLAM et DESY. DESY est un des plus grands centres de recherche sur oles accélérateurs au monde. Il héberge en particulier les lasers à électrons libres à courte longueur d'onde (X et VUV) European XFEL et FLASH.
https://www.desy.de/index_eng.html
https://flash.desy.de/
https://www.xfel.eu/

Contraintes et risques

Le candidat devra effectuer des missions à DESY (Hamourg) de durée relativement longues (pouvant atteindre plusieurs semaines) dans le cadre de la thèse.

On en parle sur Twitter !