En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)

Schémas hybrides pour la transmission vidéo sans latence H/F

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Date Limite Candidature : mardi 11 mai 2021

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : UMR8520-FRELEF-086
Lieu de travail : VALENCIENNES
Date de publication : mardi 30 mars 2021
Nom du responsable scientifique : Patrick CORLAY - François Xavier COUDOUX
Type de contrat : CDD Doctorant/Contrat doctoral
Durée du contrat : 36 mois
Date de début de la thèse : 1 juin 2021
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : 2 135,00 € brut mensuel

Description du sujet de thèse

L'objectif de cette recherche est d'étudier et d'optimiser un schéma vidéo hybride ZL basé sur l'extrapolation et bénéficiant du meilleur des deux mondes conventionnel et LVC. Une architecture hybride opérationnelle sera développée, et une approche conjointe pour trouver le bon équilibre entre latence, bande passante et qualité d'image sera réalisée pour des cas d'utilisation ciblés avec différentes contraintes de délai.
Pour atteindre à la fois l'efficacité des systèmes de codage numérique et la dégradation gracieuse obtenue par les systèmes CVL (même dans le cas de canaux sévères), des schémas hybrides ZL seront envisagés. Dans ces systèmes, le contenu critique de la trame à basse fréquence (couche de base) est codé avec un codeur classique (par exemple HEVC) et la trame résiduelle est envoyée avec LVC (couche d'amélioration). Les deux couches utilisent le même horizon d'extrapolation pour définir la latence. Le multiplexage temporel étant interdit afin de préserver la latence, on considère une transmission OFDM où les signaux des deux couches partagent la bande passante disponible dans un multiplex de fréquence ou sont superposés dans un schéma de modulation hiérarchique. Dans ce dernier cas, le signal transmis est la superposition de la couche de base protégée de manière fiable et codée numériquement (BPSK/QPSK) et du signal analogique de la couche d'amélioration CVL. La qualité et le débit sont classiquement les variables antagonistes dans la recherche du meilleur compromis de codage, et dans le cas du ZL-LVC, il faut ajouter la latence. Dans le contexte de la transmission par des canaux sans fil, l'optimisation adaptative de la qualité vidéo de bout en bout ainsi que la recherche de l'allocation optimale des ressources entre les parties numériques et analogiques seront étudiées. En considérant le canal de transmission, le processus d'optimisation peut prendre en compte la transmission sans erreur du train de base avec un niveau de protection élevé, éventuellement avec une distribution d'énergie plate non pénalisante sur toute la bande de transmission utilisée et des modèles débit-distorsion (empiriques) tirés de la littérature.
Enfin, les schémas hybrides ont récemment suscité de l'intérêt également au niveau de la normalisation MPEG. Le futur MPEG-5 LC-EVC (une version standardisée et mise à jour du codec vidéo propriétaire V-NOVA Perseus), comporte une couche d'amélioration peu complexe ajoutée à une couche de base vidéo classique (AVC ou HEVC), montrant une bonne efficacité de codage. Nous avons l'intention de proposer des résultats dans le cadre du MPEG-5, notamment en utilisant LVC comme couche d'amélioration.

Contexte de travail

Le candidat effectuera sa recherche au sein du groupe Communications Numériques (COMNUM) du département Opto-Acousto-Electronique (DOAE) de l'Institut d'Electronique, Microélectronique et Nanotechnologie (IEMN UMR-CNRS 8520). Le poste est situé sur le campus du Mont Houy de l'Université Polytechnique Hauts-de-France (UPHF), à Valenciennes. Le candidat fera partie d'une équipe de 5 chercheurs travaillant sur les communications sans fil, la transmission vidéo numérique, le codage conjoint source-canal-protocole, et l'intelligence artificielle pour les applications de diffusion de contenus audiovisuels. Le sujet de thèse s'intitule : « Schémas hybrides pour la transmission vidéo sans latence» . Le candidat contribuera à la conception d'un schéma vidéo hybride sans latence combinant de manière efficace les techniques de compression vidéo classiques (HEVC, VVC, EVC) avec les techniques de codage vidéo linéaire (CVL).

On en parle sur Twitter !