En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)

Offre de thèse : Nanoparticules magnétiques fonctionnalisées pour l'activation de processus intracellulaires (H/F)

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Date Limite Candidature : jeudi 12 août 2021

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : UMR8234-EMISEC-001
Lieu de travail : PARIS 05
Date de publication : jeudi 22 juillet 2021
Nom du responsable scientifique : Emilie Secret
Type de contrat : CDD Doctorant/Contrat doctoral
Durée du contrat : 36 mois
Date de début de la thèse : 1 octobre 2021
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : 2 135,00 € brut mensuel

Description du sujet de thèse

Les nanoparticules magnétiques sont très étudiées pour des applications biomédicales. Une application émergente est leur utilisation pour activer des processus cellulaires tels que la croissance, la différentiation ou la migration de la cellule.
Dans le cadre du projet ANR IPALoWa, le doctorant recruté travaillera sur la synthèse et la fonctionnalisation de nanoparticules magnétiques pour que celles ci puissent diffuser librement à l'intérieur de la cellule, afin de pouvoir interagir avec des protéines spécifiques et ainsi activer des processus cellulaires.
Le candidat devra donc avoir un profil et une volonté de travailler à l'interface entre la chimie, la physique à la biologie cellulaire, puisque ses activités iront de la synthèse des nanoparticules magnétiques à leur utilisation en cellules, en passant par leur fonctionnalisation et leur caractérisation physico-chimique.

Contexte de travail

Le laboratoire PHENIX est localisé sur le campus Pierre et Marie Curie de Sorbonne Université. PHENIX est un laboratoire à l'interface entre la chimie, la physique et la science des matériaux, avec une expertise des systèmes colloïdaux, des électrolytes et des fluides sous confinement.
L'équipe CIN, dans laquelle se déroulera ce projet de doctorat, a une activité expérimentale centrée sur la chimie et la physico-chimie de nanoparticules inorganiques, et de leur applications dans le domaine biomédical ou pour l'environnement.
Le doctorant sera inscrit dans l'école doctorale Chimie Physique et Chimie Analytique de Paris-Centre (ED 388).
Le travail de thèse sera encadré par Emilie Secret, chargée de recherche CNRS, dans le cadre de l'ANR JCJC IPALoWa.

Contraintes et risques

Risques chimiques et biologiques

On en parle sur Twitter !