En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)

Contrat doctoral (H/F) en astronomie galactique à l'Observatoire de Paris/Meudon

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Date Limite Candidature : mercredi 28 avril 2021

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : UMR8111-MISHAY-001
Lieu de travail : MEUDON
Date de publication : mercredi 3 mars 2021
Nom du responsable scientifique : Misha Haywood
Type de contrat : CDD Doctorant/Contrat doctoral
Durée du contrat : 36 mois
Date de début de la thèse : 1 octobre 2021
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : 2 135,00 € brut mensuel

Description du sujet de thèse

L'histoire de la formation stellaire est l'une des informations fondamentales nécessaire pour comprendre comment et quand les populations stellaires se sont assemblées dans la Voie lactée. Pourtant, on sait très peu de choses sur son intensité et ses variations dans le temps, et sur les causes de ces variations. L'histoire de la formation stellaire est également l'un des critères les plus fondamentaux pour juger si notre Galaxie peut être considérée comme représentative d'autres galaxies à disque de masse similaire. L'objectif de ce travail de thèse est de mesurer cette histoire grâce aux grands catalogues devenus récemment disponibles (Gaia, APOGEE) ou en cours de préparation (WEAVE sur le William Herschel Telescope), et de l'analyser dans le contexte de notre connaissance des populations stellaires galactiques.
La thèse s'insère dans une collaboration plus large entre les Observatoire de Nice, Paris et Strasbourg pour l'exploitation scientifique du relevé spectroscopique WEAVE, dans le cadre d'un projet ANR.

Contexte de travail

Le travail de thèse se fera au GEPI (Laboratoire Galaxies, Etoiles, Physique et Instrumentation, UMR 8111) de l'Observatoire de Paris/Meudon, dans l'équipe de Physique stellaire et galactique. L'équipe est formée d'une trentaine de personnes et est reconnue internationalement pour son travail sur l'évolution galactique, l'étude des premières étoiles, les processus d'évolution chimique et dynamique des galaxies à disque et en particulier de la Voie lactée. Elle est fortement engagée dans les principaux grands projets de la discipline (mission Gaia, relevés spectroscopiques WEAVE et MOONS).

Contraintes et risques

- Niveau Master 2 demandé
- Goût pour l'étude de l'évolution des galaxies
- Connaissances de python et en statistiques appréciées
- Maitrise de l'anglais scientifique

On en parle sur Twitter !