En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)

Offre de Thèse (H/F) Development and Application of Theoretical Models to drive the molecular engineering of dyes scaffolds biosynthetically produced

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Date Limite Candidature : mercredi 8 février 2023

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Informations générales

Référence : UMR8060-ILACIO-003
Nombre de Postes : 1
Lieu de travail : PARIS 05
Date de publication : mercredi 18 janvier 2023
Nom du responsable scientifique : Ilaria Ciofini
Type de contrat : CDD Doctorant/Contrat doctoral
Durée du contrat : 36 mois
Date de début de la thèse : 16 février 2023
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : 2 135,00 € brut mensuel

Description du sujet de thèse

Ce poste de doctorat sera consacré au développement et à l'application de modèles théoriques fournissant des solutions durables pour la deuxième phase de la production de colorants - c'est-à-dire la fonctionnalisation - des squelettes aromatiques produits de manière biosynthétique. En particulier, le candidat devra 1) développer des modèles fondés sur la théorie de la fonctionnelle de densité (DFT) et la DFT dépendant du temps (TD-DFT) permettant de simuler avec précision les couleurs perçues et les appliquer pour déterminer les meilleures cibles de fonctionnalisation ; 2) explorer d'un point de vue théorique les voies synthétiques photoactivées possibles qui peuvent être envisagées pour obtenir ces colorants cibles.
A cette fin, le candidat devra s'occuper du développement d'approches basées sur la DFT ainsi que de leur application. Pour cette raison, le candidat retenu devra posséder une bonne formation théorique avec, de préférence, un master en chimie physique/physique théorique. Des connaissances et une expérience préalables dans le développement et/ou l'application des méthodes DFT seront considérées comme une valeur ajoutée à toute candidature.
Ce projet s'inscrit dans un projet ANR collaboratif et profitera également de la collaboration avec des partenaires expérimentaux fournissant des données pour valider les modèles théoriques.

Contexte de travail

L'activité de recherche sera effectuée dans l'équipe CTM dans le laboratoire iCLeHS (UMR8060)

On en parle sur Twitter !