En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)

These sur la simulation de la fabrication additive via des techniques de reduction de modeles H/F

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : UMR8006-FRACHI-001
Lieu de travail : PARIS 13
Date de publication : vendredi 8 février 2019
Nom du responsable scientifique : Francisco Chinesta
Type de contrat : CDD Doctorant/Contrat doctoral
Durée du contrat : 36 mois
Date de début de la thèse : 4 mars 2019
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : 1 768,55 € brut mensuel

Description du sujet de thèse

Les aspects multi-physique / multi-échelle sont les principaux protagonistes dans la région d'interaction source d'énergie / matière, donc la modélisation fine est couverte par les différents laboratoires du partenariat SOFIA.

Ici trois aspects clés concernent :

(i) extraction des paramètres significatifs et explicatifs, où à nouveau l'analyse statistique de données (synthétiques, c'est à dire produites par la simulation) sera effectuée par ses techniques de type « manifold Learning ».

(ii) construction des solutions thermomécaniques paramétriques sur la base des paramètres extraits dans le point précédent, avec toute la richesse physique (multi-échelle non-linéaire). La technique non intrusive dite sPGD sera employée pour la construction de l'abaque, ou bien sa version multi régression locale non-linéaire PGD comme constructeur de modèles à partir des données.

(iii) le modèle paramétrique thermomécanique à l'issue de la rPGD ou de la sPGD sera ensuite intégré au modèle procédé construit en (II) pour évaluer l'impact de la multi-physique locale à niveau du procédé (pièce).

Contexte de travail

Le laboratoire Procédés et Ingénierie en Mécanique et Matériaux est une Unité Mixte de Recherche du CNRS basée sur le site de l'Ecole Nationale Supérieure d'Arts et Métiers. Il rassemble une vaste gamme de spécialistes (environ 120 personnes) allant de la mécanique des matériaux et des structures à la métallurgie et la chimie des polymères, des procédés de mise en forme et d'assemblage aux méthodes avancées de la simulation numérique.
Les travaux proposés s'inscrivent dans le Projet PSPC SOFIA.

Contraintes et risques

Pas de contraintes / risques

On en parle sur Twitter !