En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)

Thèse en transformation et transfert de biocides urbains : des façades à l'eau souterraine (H/F)

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : UMR7517-GWEIMF-003
Lieu de travail : STRASBOURG
Date de publication : vendredi 17 mai 2019
Nom du responsable scientifique : Gwenaël Imfeld, DR-CNRS
Type de contrat : CDD Doctorant/Contrat doctoral
Durée du contrat : 36 mois
Date de début de la thèse : 1 octobre 2019
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : 2 135,00 € brut mensuel

Description du sujet de thèse

Dans le cadre du projet de recherche en cours NAVEBGO (Stratégie de réduction des biocides dans les eaux souterraines du Rhin supérieur) financé par INTERREG V, en étroite collaboration avec l'Université de Fribourg (Allemagne, coordinateur du projet), l'Université de Landau (Allemagne) et l'Université de Lunebourg (Allemagne), nous recherchons une personne créative, qualifiée et motivée au Laboratoire d'hydrologie et de géochimie de Strasbourg (France).

Le projet comprend (i) l'acquisition de données hydrochimiques, de biocides issus des peintures murales et de données isotopiques (analyse isotopique spécifique au composé) d'eaux pluviales dans un bassin urbain et dans des eaux souterraines; (ii) le développement d'expériences in situ (murs expérimentaux extérieurs) pour évaluer la transformation et le lessivage de biocides à partir de surfaces murales; (iii) des expériences sur colonne de laboratoire pour évaluer l'infiltration de biocides des eaux de surface vers les eaux souterraines dans les zones urbaines; (iv) l'interprétation mécanistique et la modélisation de la transformation et du transport des biocides des surfaces urbaines vers les eaux souterraines. Le candidat retenu contribuera à développer des approches conceptuelles et de nouveaux outils expérimentaux intégratifs pour surveiller et comprendre les processus de transformation des biocides urbains associés aux peintures et revêtement de façades.

Les travaux à effectuer par le doctorat candidat incluront :

• Évaluation de la transformation des biocides en zone urbaine (sur le terrain et en laboratoire), approches d'échantillonnage et analyses chimiques ;
• Application de méthodes d'analyse isotopique stable de biocides dans les eaux de ruissellement et les sédiments ;
• Travail en collaboration dans une équipe multidisciplinaire et avec des partenaires externes ;
• Préparation de publications scientifiques et présentations pour des conférences scientifiques.

Les candidats possèdent :
• un diplôme de Master en hydrologie des contaminants et / ou en chimie environnementale (acquis au cours des 2 dernières années) ;
• une capacité à publier dans des revues à comité de lecture
• Expérience en hydrologie urbaine et en analyses de polluants (GCMS, LCMS, etc.) ;
• Bonne maîtrise de la langue anglaise (écrite et orale)
• Aptitudes à la communication et capacité à travailler dans une équipe interdisciplinaire avec des scientifiques, des ingénieurs et des techniciens ;
• Une connaissance pratique de l'application des approches de modélisation numérique, de la transformation des polluants, de l'analyse des isotopes stables et / ou de la CSIA, ainsi que de l'expérience de la recherche internationale, serait un atout supplémentaire.

Contexte de travail

Informations additionnelles :

Le Laboratoire d'Hydrologie et de Géochimie (LHyGeS, UMR 7517 CNRS; https://lhyges.unistra.fr) étudie les flux et les transports dans les systèmes hydrologiques continentaux. Les activités de recherche associent la biogéochimie expérimentale et isotopique à l'hydrologie pour comprendre les processus à différentes échelles et développer des modèles de transport. Le LHyGeS mène des expériences en laboratoire et sur le terrain pour étudier le transport de l'eau et des contaminants. Notre groupe de recherche se concentre sur la transformation des polluants à l'aide notamment de l'analyse isotopique spécifique au composé (CSIA) dans les bassins versants, les sols et les aquifères. La recherche à l'Université de Strasbourg couvre tous les domaines scientifiques et encourage les collaborations interdisciplinaires et internationales. Située au cœur de l'Europe dans une région tri-nationale à l'activité économique dynamique, Strasbourg est une ville pionnière en matière de protection de l'environnement en France et un lieu de vie très agréable.

Contraintes et risques

Pas de contraintes particulières

Informations complémentaires

Dans le cadre du projet de recherche en cours NAVEBGO (Stratégie de réduction des biocides dans les eaux souterraines du Rhin supérieur) financé par INTERREG V, en étroite collaboration avec l'Université de Fribourg (Allemagne, coordinateur du projet), l'Université de Landau (Allemagne) et l'Université de Lunebourg (Allemagne), nous recherchons une personne créative, qualifiée et motivée au Laboratoire d'hydrologie et de géochimie de Strasbourg (France).

Le projet comprend (i) l'acquisition de données hydrochimiques, de biocides issus des peintures murales et de données isotopiques (analyse isotopique spécifique au composé) d'eaux pluviales dans un bassin urbain et dans des eaux souterraines; (ii) le développement d'expériences in situ (murs expérimentaux extérieurs) pour évaluer la transformation et le lessivage de biocides à partir de surfaces murales; (iii) des expériences sur colonne de laboratoire pour évaluer l'infiltration de biocides des eaux de surface vers les eaux souterraines dans les zones urbaines; (iv) l'interprétation mécanistique et la modélisation de la transformation et du transport des biocides des surfaces urbaines vers les eaux souterraines. Le candidat retenu contribuera à développer des approches conceptuelles et de nouveaux outils expérimentaux intégratifs pour surveiller et comprendre les processus de transformation des biocides urbains associés aux peintures et revêtement de façades.

On en parle sur Twitter !