En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)

Doctorant-e en géologie en collaboration avec Total (36 mois) H/F

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : UMR7516-BINMES-005
Lieu de travail : STRASBOURG
Date de publication : lundi 5 novembre 2018
Nom du responsable scientifique : Gianreto MANATSCHAL
Type de contrat : CDD Doctorant/Contrat doctoral
Durée du contrat : 36 mois
Date de début de la thèse : 1 janvier 2019
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : 1 768,55 € brut mensuel

Description du sujet de thèse

Analyse de subsidence dans des domaines d'océanisation: l'approche du prisme sédimentaire.
L'objectif de ce projet est de caractériser les processus de déformations associés au développement d'un prisme sédimentaire dans les marges passives :
• Décrire, analyser et caractériser les variations du prisme sédimentaire dans différents types de marges passives
• Intégrer l'importance de l'héritage dans le développement du prisme sédimentaire
• Etudier les interactions entre la déformation et les processus sédimentaires durant la fin du rift et le début de l'océanisation
• Prédire les variations bathymétriques durant la fin du rift et le début de l'accrétion océanique, puis en estimer les impacts sur la répartition des roches mères et des réservoirs
• Utiliser des modèles numériques (par exemple Dionisos) pour simuler différents scénarios géologiques permettant le développement du prisme sédimentaire dans les marges passives, entre la fin du rift et le début de l'accrétion océanique
• Proposer un modèle d'évolution de la thermicité durant le développement des marges passives depuis la fin du rift jusqu'au début de l'océanisation, basé sur différents exemples du prisme sédimentaire.

Contexte de travail

Le-la doctorant-e sera affecté-ée la première moitié du temps de travail à Pau dans le laboratoire de recherche de Total et la seconde moitié à Strasbourg au sein de l'IPGS.

Informations complémentaires

Nous recherchons un-e candidat-e disposant d'un diplôme de master en géologie avec une bonne compréhension des marges passives profondes (fossiles et actuelles), des compétences d'interprétations sismiques, de modélisation ainsi que de solide connaissances en tectonique des bassins sédimentaires.
La thèse sera rattachée à l'école doctorale Sciences de la Terre et de l'Environnement (STE).
Les candidatures devront inclure un CV détaillé ; au moins deux références (personnes susceptibles d'être contactées) ; une lettre de motivation d'une page ; un résumé d'une page du mémoire de master ; les notes de Master 1 ou 2 ou d'école d'ingénieur).La date limite pour l'envoi des candidatures est le 30/11/2018.

On en parle sur Twitter !