En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)

doctorant H/F impression 3D par photopolymérisation

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : UMR7361-JACLAL-002
Lieu de travail : MULHOUSE
Date de publication : lundi 18 mai 2020
Nom du responsable scientifique : jacques lalevée
Type de contrat : CDD Doctorant/Contrat doctoral
Durée du contrat : 36 mois
Date de début de la thèse : 1 octobre 2020
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : 2 135,00 € brut mensuel

Description du sujet de thèse

Doctorant en impression 3D par photopolymérisation. Le projet est centré sur l'étude d'un processus de photopolymérisation en masse, utilisant un macro-amorceur multifonctionnel original qui induit une micro séparation de phase (procédé PIMPS), que l'on souhaite diriger vers l'impression 3D. Pour cela, nous explorerons diverses stratégies de photopolymérisation et développerons des techniques de caractérisation adaptées, in situ, et résolues en temps afin de suivre l'évolution de la polymérisation et de la morphologie, de la solution initiale au matériau final et ce dans les conditions les plus proches de l'application ; mettant ainsi en évidence la relation Synthèse/ Structuration. L'étude sera complétée par la corrélation Structure/ Propriétés sur les matériaux finaux obtenus par photo-polymérisation et par impression 3D, permettant de mettre en évidence l'impact de l'architecture macromoléculaire et de la morphologie sur les propriétés mécaniques ainsi que sur la stabilité des échantillons non-réticulés.

Contexte de travail

La thèse sera réalisée à l'Institut de science des matériaux de Mulhouse (IS2M).

L'Institut de Science des Matériaux de Mulhouse (IS2M) est une unité mixte de recherche CNRS-Université de Haute-Alsace (UMR 7361). De part son caractère pluridisciplinaire, son impact scientifique et ses interactions avec d'autres domaines, le laboratoire constitue une des forces structurantes du paysage des Matériaux et de leurs applications dans le monde académique et industriel, tant au niveau régional que national. L'IS2M a su définir son identité et acquérir une visibilité incontestable dans le paysage international de la recherche très compétitif.

L'IS2M doit sa renommée à l'excellence de sa recherche, au rayonnement scientifique de ses Chercheurs et Enseignants-Chercheurs et au très grand professionnalisme du personnel d'accompagnement à la recherche. Il le doit également à l'attractivité des formations dans lesquelles les Enseignants-Chercheurs sont impliqués et à la réussite professionnelle de ses Doctorants et Post-Doctorants.

En particulier, l'Institut se veut un acteur majeur dans le développement de procédés et processus innovants de synthèse, de mise en forme, de fonctionnalisation et de biofonctionnalisation, dans le développement de méthodes de caractérisation (spécifiques et/ou sur mesure), dans l'étude des mécanismes d'interactions entre une surface et son environnement et dans l'étude des corrélations des propriétés aux différentes échelles.

L'IS2M fédère plus de 160 personnes. On y retrouve 92 permanents dont 20 chercheurs CNRS, 44 enseignants-chercheurs, 23 ITA CNRS, 5 BIATSS UHA et ~70 Doctorants & Post-doctorants/an. L'IS2M est rattaché à deux Instituts du CNRS : en principal à l'Institut de Chimie et en secondaire à l'Institut de Physique. La section 15 du CNRS est la section principale de rattachement du laboratoire. Les chercheurs CNRS sont rattachés aux sections 3, 11, 13, 14 et 15 et les enseignants-chercheurs aux sections 28, 31, 32, 33 et 62. A cet effectif se rajoutent plus de 100 stagiaires/an de niveau BTS à Master.

Contraintes et risques

pas de contraintes particulières

Informations complémentaires

joindre CV , lettre de motivation et 1 à 2 lettres de recommandations

On en parle sur Twitter !