En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)

Thèse en chimie des matériaux et chimie organique (H/F)

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Date Limite Candidature : lundi 28 juin 2021

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : UMR7361-ARNSPA-003
Lieu de travail : MULHOUSE
Date de publication : lundi 7 juin 2021
Nom du responsable scientifique : Abraham Chemtob
Type de contrat : CDD Doctorant/Contrat doctoral
Durée du contrat : 36 mois
Date de début de la thèse : 1 octobre 2021
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : 2 135,00 € brut mensuel

Description du sujet de thèse

La catalyse photorédox représente aujourd'hui un sujet de très grande importance dans le domaine de la synthèse organique. En effet, en raison des conditions de réactions « douces » mise en jeu lors du recours à la lumière visible, de nombreuses réactions sont dorénavant accessibles via ce concept, en utilisant le photocatalyseur approprié. Afin d'approfondir ce sujet, l'emploi de catalyseur hétérogène apparait comme une solution avantageuse permettant de recycler le photocatalyseur et de proposer des procédés durables. La synthèse de photocatalyseur supporté, efficace et rapide reste un défi majeur et le choix du matériau support est crucial. Grâce à leur stabilité et versatilité, les supports polymères se révèlent être une alternative intéressante aux matériaux inorganiques poreux (zeolithes, MOF…). Le présent projet a pour objectif d'élaborer une nouvelle génération de supports polymériques poreux présentant une architecture bien contrôlée et incorporant des colorants organiques non toxiques. Le contrôle précis de l'architecture du support sous forme de monolithes ou de particules est assuré par l'emploi de l'impression 3D et la photopolymérisation. Après fabrication, les performances de ces nouveaux photocatalyseurs hétérogènes seront évaluées en chimie organique.

Contexte de travail

Ce projet s'appuie sur les compétences de l'IS2M en photopolymérisation, ainsi que celles du LIMA en photocatalyse hétérogène. Le/la candidat-(e) travaillera au sein de ces deux laboratoires situés sur le même campus universitaire (Campus d'Illberg, Mulhouse).
L'IS2M est une unité mixte de recherche CNRS-Université de Haute-Alsace (UMR 7361). De part son caractère pluridisciplinaire, son impact scientifique et ses interactions avec d'autres domaines, le laboratoire constitue une des forces structurantes du paysage des Matériaux et de leurs applications dans le monde académique et industriel, tant au niveau régional que national. L'IS2M a su définir son identité et acquérir une visibilité incontestable dans le paysage international de la recherche très compétitif.
Le Laboratoire d'Innovation Moléculaire et Applications (LIMA) est une unité mixte de recherche tri-tutelles, CNRS-Université de Haute Alsace-Université de Strasbourg localisée sur deux sites (Mulhouse et Strasbourg). Composé de 10 équipes de recherche et de plus de 90 collaborateurs spécialisés dans la chimie moléculaire, le LIMA est un acteur majeur de la chimie organique fondamentale et appliquée. Le laboratoire est internationalement reconnu pour ses travaux portant sur le développement de nouvelles réactions de synthèses appliquées dans des domaines variés tels que la chimie du vivant, la catalyse, l'environnement et les matériaux.
La thèse sera rattachée à l'Ecole doctorale de Sciences Chimiques (ED222) de l'Université de Haute-Alsace.

Contraintes et risques

Risque laser (classe 4)

Informations complémentaires

Le/la candidat(e) devra justifier de solides connaissances en synthèse et caractérisation de polymères. Des connaissances et compétences en synthèse organique seront appréciées.
Le contexte pluridisciplinaire et collaboratif de ce projet requiert que le/la candidat-e présente une forte motivation, de la curiosité pour élargir son domaine de compétences, de l'autonomie et une capacité à travailler en équipe.
Le/La candidat-e devra maitriser l'anglais à l'écrit et à l'oral.

Les candidatures devront inclure un CV détaillé, une lettre de motivation, ainsi que les notes de Master 1 et 2 et/ou d'école d'ingénieur.

On en parle sur Twitter !