En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)

Contrat doctoral - H/F - expérience Belle II

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : UMR7346-ANNPOR-042
Lieu de travail : MARSEILLE 09
Date de publication : mercredi 17 juin 2020
Nom du responsable scientifique : Justine SERRANO
Type de contrat : CDD Doctorant/Contrat doctoral
Durée du contrat : 36 mois
Date de début de la thèse : 1 octobre 2020
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : 2 135,00 € brut mensuel

Description du sujet de thèse

Recherche des désintégrations des taus violant la saveur leptonique
Les désintégrations violant la saveur leptonique, interdites dans le modèle standard, font partie des sondes les plus prometteuses pour la recherche de nouvelle physique. Au vue des récentes anomalies mises en évidence par l'expérience LHCb dans les tests de l'universalité leptonique dans les processus b → sℓℓ et b → cℓν, l'intérêt pour les désintégrations des taus violant la saveur leptonique est fortement renforcé. En particulier, plusieurs modèles de nouvelle physique prévoient des rapports d'embranchement juste au-dessus des limites expérimentales actuelles pour les canaux τ → µµµ and τ → γµ .
L'expérience Belle II, situé à KEK au Japon, a tout juste commencé à prendre des données, dans le but de multiplier la statistique enregistrée par son prédécesseur Belle par un facteur 50 d'ici 2027.
Grace à la propreté des collisionneurs e+e- ainsi qu'à la grande section efficace τ+τ, Belle II fourni un environnement privilégié pour l'étude des leptons tau. Le but de cette thèse est d'analyser les premières données de Belle II afin d'obtenir les meilleures limites expérimentales sur les désintégrations violant la saveur leptonique τ →ℓℓℓ, où ℓ=e,µ. D'autres désintégrations telles que τ →ℓγ ou τ → ℓh, où h est un système hadronique, pourront aussi être étudiées.
Activités :
Analyse de données, utilisation de méthodes de machine learning, participation à la prise de données, participation aux taches de service, activités de vulgarisation et dissémination.

Contexte de travail

Cette thèse aura lieu au CPPM, Marseille (https://www.cppm.in2p3.fr/web/en/index.html). Des missions à KEK pour participer aux réunions de collaboration, ainsi que des voyages plus longs pour participer à la prise de donnée, sont prévus.
Le financement de cette thèse provient de la bourse ERC obtenue par Justine Serrano.

Informations complémentaires

La candidate / le candidat doit posséder un diplôme de Master (ou équivalent) en physique, ou devra le posséder avant la date de début de thèse.
Les candidatures doivent comprendre un CV, une lettre de motivation ainsi que le nom de trois personnes de référence pouvant fournir des lettres de recommandation.
Références:
https://arxiv.org/abs/1808.10567
https://hflav-eos.web.cern.ch/hflav-eos/tau/spring-2017/lfv-limits-plot.html
https://arxiv.org/abs/1903.11517
https://arxiv.org/pdf/1806.05689.pdf

On en parle sur Twitter !