En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)

Thèse - H/F - Optimisation des Carbones Durs Biosourcés Pour les Batteries Sodium-ion - M/F

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Date Limite Candidature : jeudi 6 octobre 2022

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Informations générales

Référence : UMR7314-DAHUO-001
Lieu de travail : AMIENS
Date de publication : jeudi 15 septembre 2022
Nom du responsable scientifique : Da Huo
Type de contrat : CDD Doctorant/Contrat doctoral
Durée du contrat : 36 mois
Date de début de la thèse : 1 novembre 2022
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : 2 135,00 € brut mensuel

Description du sujet de thèse

La dernière décennie a vu des progrès rapides pour les batteries sodium-ion (SIBs), des alternatives prometteuses aux batteries lithium-ion (LIBs), présentant les avantages d'une abondance naturelle élevée du sodium et donc des intérêts économiques. Le vaste choix des matériaux d'électrodes positives permet de viser différentes applications pour les SIBs en fonction de leur densité d'énergie et de leur puissance. Les carbones durs attirent un intérêt considérable en tant que matériaux d'électrodes négatives pour les SIBs en raison de leurs grandes capacités de stockage de sodium et de leurs bas potentiels de fonctionnement. Cependant, il existe encore des problématiques concernant la mauvaise tenue en cyclage, la faible efficacité coulombique initiale et la mauvaise rétention de capacité aux régimes de charge/décharge élevés des électrodes en carbone dur. En sus des propriétés intrinsèques du carbone dur, la formulation d'électrode est un autre facteur qui peut altérer considérablement les performances globales de l'électrode. L'adaptation des électrodes composites en carbone dur aux différents scénarios d'application est vitale pour progresser vers la commercialisation des SIBs.

Dans ce contexte, nous cherchons un(e) candidat(e) très motivé(e) pour une thèse consacrée à concevoir des électrodes composites en carbones durs biosourcés avec des performances optimisées en termes de puissance et d'énergie. Ce projet de thèse comprend les aspects suivants : la modification des carbones durs biosourcés pour promouvoir la rétention de capacité aux régimes élevés et l'efficacité coulombique initiale ; la formulation aqueuse en utilisant des liants biosourcés et synthétiques pour mieux comprendre l'interaction entre le carbones dur et le liant.

Le (la) candidat(e) possèdera idéalement de bonnes connaissances en chimie des matériaux et électrochimie et doit parler couramment l'anglais.

Contexte de travail

Vous intégrerez le Laboratoire de Réactivité et Chimie des Solides (LRCS, UMR CNRS 7314), situé au cœur de la faculté des sciences de l'Université de Picardie Jules Verne. Nos chercheurs et enseignants-chercheurs du CNRS et de l'UPJV sont des spécialistes de la synthèse des matériaux, de l'électrochimie, de la chimie organique et de la formulation. Notre équipe réalise ses objectifs grâce à de nombreux équipements de pointe en caractérisation (diffraction X, microscopie électronique, spectroscopie/spectrométrie, mesures photophysiques, …) et en prototypage (calandreuse, machine à enduction, bobineuse de batteries 18650…). Toutes ces expertises sont nécessaires pour espérer innover dans le stockage et la conversion de l'énergie !

Ce sujet de thèse sera réalisé dans le cadre du projet ANR OSES.

Contraintes et risques

Le poste se situe dans un secteur protégé relevant de la Protection du Potentiel Scientifique et Technique et nécessite donc, conformément à la règlementation, que l'arrivée du/de la candidat-e soit autorisée par l'autorité compétente du Ministère de l'Enseignement Supérieur de la Recherche et de l'Innovation.

On en parle sur Twitter !