En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)

Offre de PhD - Vers un sein bionique : fondements neuraux des sensations tactiles et affectives liées à une stimulation du sein chez l'Homme (H/F)

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Date Limite Candidature : vendredi 8 juillet 2022

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Informations générales

Référence : UMR7291-ROCACK-001
Lieu de travail : MARSEILLE 02
Date de publication : vendredi 17 juin 2022
Nom du responsable scientifique : Rochelle ACKERLEY
Type de contrat : CDD Doctorant/Contrat doctoral
Durée du contrat : 36 mois
Date de début de la thèse : 1 octobre 2022
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : 2 135,00 € brut mensuel

Description du sujet de thèse

Des décennies de recherche ont permis des innovations significatives dans les interfaces de nerfs périphériques afin de restaurer les sensations dans les bras et les mains des personnes amputées. La mastectomie, un autre type d'amputation, implique l'ablation du tissu mammaire et nécessite souvent une dénervation complète de la paroi thoracique. Malgré le succès de ces interventions chirurgicales dans le traitement et la prévention du cancer, les conséquences sensorielles sont graves, de nombreuses femmes souffrant de perte sensorielle, de douleurs chroniques et/ou de dysfonctionnement sexuel. La sensation mammaire joue un rôle essentiel dans la vie quotidienne des femmes, du confort d'un câlin à la conscience d'un vêtement sur la peau. On sait peu de choses sur la base neuronale de ces sensations, et cette base de connaissances est nécessaire au développement d'interfaces nerveuses périphériques pour restaurer ou préserver les sensations des femmes subissant une mastectomie.

Ce projet vise à combler cette lacune en développant une compréhension des fondements neuraux du toucher tactile, affectif et érogène du sein en utilisant : (i) des expériences psychophysiques pour caractériser les sensations en provenance du sein, (ii) la microneurographie pour étudier les propriétés des réponses des fibres nerveuses afférentes humaines, et (iii) la stimulation électrique de ces mêmes fibres nerveuses pour évaluer les sensations artificielles évoquées. Les études psychophysiques comprendront la cartographie des sensations tactiles et affectives sur les seins et le torse, y compris la manière dont ces sensations diffèrent selon la taille des seins et l'âge des participants. Des études de microneurographie nous permettront de caractériser, pour la première fois, les propriétés des réponses des nerfs périphériques du torse. En combinaison, le projet établit un lien entre les réponses des récepteurs du toucher et la perception des sensations. L'objectif global de la collaboration - entre Aix-Marseille Université et l'Université de Chicago - est de caractériser le codage neuronal et la sensibilité du sein, ce qui constituera une base fondamentale pour restaurer les sensations chez les femmes ayant subi une ablation du sein.

Contexte de travail

Le travail de thèse sera réalisé au Laboratoire de Neurosciences Cognitives (LNC, UMR7291, https://lnc.univ-amu.fr) d'Aix-Marseille Université sous la direction de Rochelle Ackerley (https://somatosense.fr/rochelleackerley), en collaboration avec les groupes de Sliman Bensmaia (https://bensmaialab.github.io) et Stacy Lindau (https://womanlab.org) de l'Université de Chicago, USA. Le doctorant sera basé au LNC et des fonds accompagnent la thèse pour les déplacements entre la France et les Etats-Unis. Le doctorant travaillera dans une équipe avec des chercheurs, des ingénieurs, des post-docs et d'autres étudiants. Une salle de microneurographie est installée au LNC et des installations supplémentaires existent pour le travail comportemental. Des données physiologiques et comportementales seront collectées, analysées, interprétées et présentées lors de conférences et rédigées sous la forme d'articles scientifiques. Il/elle sera inscrit(e) à l'école doctorale 62 Sciences de la vie et de la santé (https://ecole-doctorale-62.univ-amu.fr).

Contraintes et risques

Le projet de thèse se compose de plusieurs sous-projets. La microneurographie est une technique rare, dont l'apprentissage prend du temps et dont les données ne sont pas garanties. D'un autre côté, elle permet d'enregistrer l'activité des neurones du nerf périphérique humain par l'insertion d'une petite aiguille, et est donc d'une valeur unique pour faire progresser notre compréhension, non seulement des réponses de fibres nerveuses stimulées de manière écologique chez l'humain, mais aussi des sensations artificielles évoquées par la stimulation de ces fibres. Pour éviter le risque d'un faible rendement des données, ce projet comprend une batterie complète d'évaluations psychophysiques pour caractériser la sensation dans tout le torse, comme cela a été fait dans la main - une entreprise qui garantit des contributions nouvelles et nécessaires à notre compréhension des sensations pour le corps entier.

Informations complémentaires

L'Université de Chicago développe le Bionic Breast Device, une neuroprothèse implantable pour restaurer la sensation tactile et réduire la douleur après une mastectomie. Il a été démontré que la stimulation des nerfs périphériques produisait des sensations tactiles vives. Cette méthode sera testée à Aix-Marseille Université pour la stimulation des nerfs intercostaux qui innervent le sein. Le groupe du Dr Ackerley possède une vaste expérience dans la caractérisation des bases neurales du toucher agréable et affectif. L'équipe du Dr Lindau possède une expertise de renommée mondiale dans le domaine de la fonction sexuelle féminine, notamment chez les survivantes du cancer du sein. L'équipe du Dr Bensmaia possède une expertise dans le domaine du toucher discriminant et des neuroprothèses. La collaboration entre ces groupes permettra une évaluation sans précédent des mécanismes neuronaux qui sous-tendent l'interaction dynamique entre le toucher et la sensation mammaire. Un candidat motivé et enthousiaste est recherché pour travailler sur ce projet collaboratif et interdisciplinaire, financé par le CNRS. Une formation en neurosciences ou dans un domaine connexe (ex : physiologie, psychologie, ingénierie, médecine) est nécessaire pour réaliser des expériences physiologiques et comportementales chez l'homme et un bon niveau de français et d'anglais est requis. Le doctorant aura la possibilité d'effectuer des déplacements à Chicago.

On en parle sur Twitter !