En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)

DOCTORANT EN BIOLOGIE (H/F)

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : UMR7288-CATCOR-029
Lieu de travail : MARSEILLE 09
Date de publication : mercredi 21 novembre 2018
Nom du responsable scientifique : Cedric MAURANGE
Type de contrat : CDD Doctorant/Contrat doctoral
Durée du contrat : 36 mois
Date de début de la thèse : 1 février 2019
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : 1 768,55 € brut mensuel

Description du sujet de thèse

Les mécanismes qui favorisent et limitent la prolifération des différents types de cellules souches au cours du développement embryonnaire et fœtal demeurent toujours mal compris. Pourtant la compréhension de ces mécanismes est essentielle pour mieux contrôler la prolifération des cellules souches à des fins de thérapie régénératrice, ainsi que pour identifier de nouveaux moyens permettant de bloquer la prolifération des cellules souches cancéreuses.
Notre laboratoire utilise la mouche drosophile pour identifier des mécanismes, conservés au cours de l'évolution, contrôlant la prolifération des cellules souches. Récemment, nos travaux ont permis de mettre en évidence un facteur de transcription, Chinmo, exprimé dans les cellules souches de différents types de tissus lors du développement précoce de la drosophile et qui promeut leur prolifération (Narbonne-Reveau et al. 2016 ; Dillard et al. 2018). Nous avons également pu démontrer que le maintien aberrant de Chinmo induit des tumeurs. Cependant, le mode d'action de ce facteur de transcription et ces gènes cibles sont inconnus.
Le - La doctorant-e aura pour mission d'identifier les gènes cibles de Chinmo afin de comprendre comment ce dernier impose au cours du développement et durant la tumorigenèse, un état prolifératif au cellules souches, les rendant réfractaires à la différenciation. Une étude de l'état chromatinien au niveau de ces gènes sera également effectuée afin d'étudier si Chinmo est capable de formater le paysage chromatinien des cellules souches.
Ce travail permettra de mieux comprendre les mécanismes définissant l'état souche lors du développement précoce et de la tumorigenèse.

Contexte de travail

- Le - La doctorant-e utilisera la technique TaDa (targeted DamID) qui permet de d'identifier les sites de liaisons d'un facteur de transcription dans un type cellulaire particulier.
- Il/Elle mettra également en œuvre la technique ATAC-seq permettant de déterminer l'état chromatinien au niveau des gènes cibles.

Afin de mettre en œuvre ces technologies, l'étudiant-e devra effectuer en routine des techniques de dissection de systèmes nerveux centraux de drosophile, d'immuno-marquage des tissus tumoraux et de microscopie confocale, apprendre à utiliser les outils bio-informatiques tels que R, entretenir et gérer les stocks de lignées de drosophiles, rassembler les résultats, les mettre en forme et les présenter régulièrement en anglais lors des réunions de groupe.

Le - La doctorant-e sera dirigé par le Dr Cédric Maurange, responsable de l'équipe « Plasticité des Cellules Souches Neurales » (http://www.ibdm.univ-mrs.fr/fr/equipe/plasticite-des-cellules-souches-neurales/) à l'Institut de Biologie du Développement de Marseille (IBDM).
L'IBDM situé sur le Campus de Luminy, comprend environ 240 personnes titulaires Chercheurs, Enseignants-Chercheurs, Ingénieurs et Techniciens et non permanents CDD, Post doc, Doctorants, stagiaires répartis sur 21 équipes de recherches et 11 plateaux techniques et services. L'IBDM est une unité mixte de recherche sous tutelle du CNRS et de l'AMU, qui explore le domaine de la Biologie du développement et des pathologies qui y sont associées.


COMPETENCES REQUISES :
- Aptitude à travailler en équipe
- Bonne aisance relationnelle
- Connaissances solides en biologie moléculaire
- Bonne maitrise de l'Anglais : écrit et parlé
- Bonne capacité d'adaptation à de nouvelles techniques

Contraintes et risques

Les horaires peuvent être variables

Informations complémentaires

Merci de poster vos CV, lettre de motivation et de recommandation.

On en parle sur Twitter !