En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)

Doctorant en ingénierie du trafic et planification automatique pour des réseaux partiellement observables et contrôlables (H/F)

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Date Limite Candidature : mardi 26 octobre 2021

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : UMR7252-ABBBRA-001
Lieu de travail : FUTUROSCOPE
Date de publication : mardi 5 octobre 2021
Nom du responsable scientifique : Abbas BRADAI
Type de contrat : CDD Doctorant/Contrat doctoral
Durée du contrat : 36 mois
Date de début de la thèse : 1 janvier 2022
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : 2 135,00 € brut mensuel

Description du sujet de thèse

Dans la dernière décennie, le Software Defined Networking [1] a permis de mieux découpler les plans de contrôle et de données. Du côté du système, les principales avancées pour le plan de contrôle ont été la puissance de calcul, la virtualisation du réseau, la programmabilité du plan de données, l'intégration accélérateurs d'Intelligence Artificielle (IA). Toutes innovations visent à plus d'agilité et d'intelligence à l'intérieur des réseaux. La vision à long terme est celle de réseaux autonomes où l'automatisation et l'intelligence sont deux ingrédients essentiels.
Dans le cadre de cette thèse, nous nous intéressons aux réseaux partiellement observables. Nous allons concevoir de nouveaux algorithmes sûrs et interprétables pour l'ingénierie du trafic auto-adaptable, des algorithmes de planification automatique pour des environnements partiellement observables et contrôlables. Ces méthodes trouvent des cas d'utilisation dans le SD-WAN (Software-Defined Wide Area Networks), où les équipements présents sur des sites distants doivent fonctionner en collaboration au-dessus de réseaux d'interconnexion partiellement observables. Le but ultime est d'optimiser la qualité de service (QoS) et la Qualité d'Expérience (QoE) de l'utilisateur final.

References:
[1] A. Bradai, K. Singh, T. Ahmed and T. Rasheed, "Cellular software defined networking: a framework," in IEEE Communications Magazine, vol. 53, no. 6, pp. 36-43, June 2015, doi: 10.1109/MCOM.2015.7120043.
[2] G. Mine, J. Hai, L. Jin and Z. Huiying, "A design of SD-WAN-oriented wide area network access," 2020 International Conference on Computer Communication and Network Security (CCNS), 2020, pp. 174-177, doi: 10.1109/CCNS50731.2020.00046.

Contexte de travail

Au CNRS, au laboratoire XLIM, le doctorant intégrera l'équipe RUBIH sur le site de Poitiers. Son travail se déroulera dans le cadre du projet ANR SAFE.

Contraintes et risques

Cette thèse s'inscrit dans le cadre d'une projet de recherche ANR qui inclut 2 partenaires industriels et trois universités. Des règles de confidentialité seront donc à respecter.

On en parle sur Twitter !