En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)

Doctorant en linguistique - Morpho-phonologie nominale en sudarabique moderne (H/F) - M/F

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : UMR6310-SABBEN1-001
Lieu de travail : NANTES
Date de publication : mercredi 19 juin 2019
Nom du responsable scientifique : Sabrina Bendjaballah
Type de contrat : CDD Doctorant/Contrat doctoral
Durée du contrat : 36 mois
Date de début de la thèse : 1 octobre 2019
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : 2 135,00 € brut mensuel

Description du sujet de thèse

Les langues sudarabiques modernes (mehri, jibbāli, hōbyōt, soqoṭri, ħarsūsi, baṭħari) sont des langues de la famille sémitique, actuellement parlées au Yémen, dans le Sultanat d'Oman et dans la diaspora au Koweit et aux Emirats Arabes Unis. Langues minoritaires, à tradition orale, elles sont toutes, à des degrés divers, considérées comme des langues en danger par les institutions de référence. Malgré un regain d'intérêt ces dernières années, elles restent drastiquement sous-étudiées. Le but général de ce doctorat est de contribuer à combler cette lacune : il s'agit de fournir la première description complète du système nominal de langues sudarabiques modernes et d'en proposer une analyse linguistique. La structure du nom sera étudiée de façon approfondie en combinant les approches phonétique, phonologique et morphosyntaxique.

Il n'existe à ce jour aucune base empirique fiable et complète pour l'étude du système nominal des langues sudarabiques modernes. Le/a doctorant/e devra donc commencer par effectuer un relevé des différentes formes nominales attestées et par constituer une base de données structurée. Il s'agira ensuite de fournir l'analyse linguistique des formes recensées : on s'attachera à établir la liste complète des schèmes nominaux attestés et à analyser le fonctionnement du marquage des principales catégories nominales : nombre, genre, définitude, possessif. La thèse contribuera également à éclairer la question du statut de l'adjectif en sudarabique moderne. L'objectif à terme sera de comprendre la structure interne des schèmes nominaux et adjectivaux relevés.

La méthodologie du travail combinera les méthodes de collecte de données utilisées en linguistique de terrain avec les méthodes standard d'élicitation et de modélisation théorique. Le ou la candidat(e) retenu(e) sera formé(e) à ces dernières méthodes, si nécessaire.

Contexte de travail

Le projet s'inscrit dans le cadre des recherches menées au sein de l'axe "Formes sonores" de l'unité de recherche « Laboratoire de Linguistique de Nantes » (UMR6310 LLING, CNRS, Université de Nantes).

Le ou la candidat(e) retenu(e) s'inscrira en doctorat à l'Université de Nantes, intégrera l'Ecole doctorale « Education, Langages, Interactions, Cognition, Clinique » (https://ed-elicc.u-bretagneloire.fr/) et sera rattaché(e) à l'UMR6310 « Laboratoire de Linguistique de Nantes » (https://lling.univ-nantes.fr)

La thèse sera co-encadrée par Sabrina Bendjaballah, Directrice de recherches au CNRS (https://www.univ-nantes.fr/site-de-l-universite-de-nantes/sabrina-bendjaballah--1348509.kjsp) et Julien Dufour MCF HDR à l'ENS-Ulm Paris (https://geo.unistra.fr/index.php?id=7423).

Contraintes et risques

Le contrat doctoral est assorti d'une obligation de mobilité sur le terrain. Le ou la doctorant(e) effectuera cette mobilité pour la collecte des données linguistiques. Durant cette période de mobilité, il/elle sera accueilli(e) par l'USR 3141 "Centre français d'archéologie et de sciences sociales" (CEFAS, http://cefas.cnrs.fr/), dont le siège est au Koweit et qui dispose d'un réseau d'antennes dans les pays pertinents (notamment Sultanat d'Oman et Emirats Arabes Unis).

Informations complémentaires

Le/La candidat(e) devra être titulaire d'un master en lien avec le sujet (par ex. linguistique, une langue afroasiatique, etc), et ne doit pas être inscrit(e) en doctorat au moment du dépôt de candidature.
La thèse peut être rédigée en français ou en anglais.
Les candidat(e)s sont invité(e)s à déposer, sur le portail emploi CNRS, sous format PDF, un dossier constitué des pièces suivantes:
- Une lettre de motivation
- Un CV détaillé
- Une copie du relevé de notes et une attestation certifiant l'obtention du diplôme de Master si le diplôme officiel n'est pas encore émis
Les candidats présélectionnés seront auditionnés par le comité de sélection. L'audition peut être réalisée via Skype.

On en parle sur Twitter !