En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)

Doctorat en biologie cellulaire (H/F)

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : UMR6290-DAMCOU-004
Lieu de travail : RENNES
Date de publication : mardi 7 mai 2019
Nom du responsable scientifique : Damien Coudreuse
Type de contrat : CDD Doctorant/Contrat doctoral
Durée du contrat : 36 mois
Date de début de la thèse : 1 octobre 2019
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : 2 135,00 € brut mensuel

Description du sujet de thèse

La régulation du volume cellulaire est un aspect essentiel de la biologie des cellules eucaryotes. Chez les métazoaires, cela contribue à définir la taille et la forme des organismes et joue un rôle important dans le développement et l'architecture des différents tissus. A l'échelle de la cellule unique, volume et surface régissent non seulement la façon dont les cellules perçoivent des stimuli externes et interagissent avec leur environnement, mais également leur chimie et leur organisation internes. Le volume cellulaire est une caractéristique complexe qui est régulée par des facteurs à la fois génétiques et environnementaux. Il a un impact évident sur de nombreux processus, allant de la dynamique du cytosquelette à l'établissement des taux globaux de transcription, et il représente l'un des paramètres les plus pléiotropiques en biologie cellulaire. Malgré cela, notre compréhension des contrôles qui établissent la taille d'une cellule et de leur influence sur les fonctions biologiques reste limitée.

Un domaine clé de la biologie cellulaire qui est resté inexploré est la façon dont le volume cellulaire pourrait être modulé au cours de l'évolution dans le contexte de la réponse des cellules à des environnements chimiques et physiques spécifiques. La difficulté d'étudier le volume cellulaire, en particulier chez les cellules mammifères, est responsable de notre connaissance limitée de ses fonctions fondamentales. Pour étudier ce problème complexe, nous utiliserons la levure de fission Schizosaccharomyces pombe, modèle génétique simple mais puissant chez lequel la régulation de la taille des cellules représente un domaine de recherche important. Nous prendrons une stratégie unique pour évaluer si le volume cellulaire est à la fois une cible et un acteur des processus d'évolution, en nous basant sur des approches expérimentales ainsi que sur des souches naturelles de levure de fission.

Contexte de travail

La recherche à l'Institut Génétique et Développement de Rennes (http://igdr.univ-rennes1.fr/) couvre un large spectre de thématiques en biologie cellulaire, s'appuyant sur la plupart des organismes modèles classiques tout en promouvant fortement les approches interdisciplinaires. L'IGDR est un centre dynamique et en pleine expansion, avec 21 équipes, pour un total de 200 personnes, dont un grand nombre de jeunes groupes. La langue utilisée dans l'équipe et l'institut est l'anglais. L'IGDR est situé dans la ville de Rennes, capitale de la Bretagne dans le nord-ouest de la France. Avec une riche tradition culturelle, musicale et artistique ainsi que sa proximité de la côte, Rennes est une ville accueillante et agréable. Le centre de Rennes est également rapidement accessible depuis Paris (1h30 en train).

Informations complémentaires

Les candidat(e)s doivent déposer leur dossier sur le portail emploi du CNRS. Ils doivent également contacter le Dr. Damien Coudreuse (damien.coudreuse@univ-rennes1.fr) et envoyer 1) un Curriculum Vitae, incluant leur expérience de la recherche, ainsi que 2) une lettre expliquant leur motivation et intérêt pour nos travaux. Les candidat(e)s doivent également demander que des lettres de recommandation soient envoyées directement au Dr. Damien Coudreuse par au minimum deux références.

On en parle sur Twitter !