En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)

Doctorant(e) en bioraffinerie appliquée aux polysaccharides de microalgues (H/F)

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : UMR6144-ERILER-001
Lieu de travail : ST NAZAIRE
Date de publication : vendredi 17 mai 2019
Nom du responsable scientifique : Eric Leroy (GEPEA, St Nazaire) et Sandrine Bouquillon ( ICMR, Reims)
Type de contrat : CDD Doctorant/Contrat doctoral
Durée du contrat : 36 mois
Date de début de la thèse : 1 octobre 2019
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : 2 135,00 € brut mensuel

Description du sujet de thèse

Sujet de la thèse : Extraction et valorisation non alimentaire des polysaccharides de micro-algues à l'aide de solvants ioniques.

Contexte : Les microalgues constituent une des biomasses humides cibles de la stratégie nationale en bioéconomie. La diversité des métabolites qu'elles peuvent produire présente un intérêt pour des secteurs allant de la santé aux biocarburants, en passant par l'alimentation et les matériaux. Toutefois, la bioraffinerie permettant de les exploiter reste un défi. Leur culture en concentration très diluée dans l'eau (typiquement 1 g/l pour les productions industrielles et jusqu'à 20 g/l pour les photobioréacteurs de dernière génération) nécessite de développer des procédés d'extraction spécifiques, en voie humide, afin d'éviter le recours énergivore au séchage.

Objectifs du projet de thèse : Le projet vise à explorer l'apport possible des liquides ioniques pour l'extraction de polysaccharides intracellulaires modèles : l'amidon, produit par de nombreuses microalgues et le paramylon, un β-glucane spécifique de la microalgue Euglena gracilis. Les liquides ioniques sont des solvants entièrement composés d'ions, dont les propriétés peuvent être ajustées à travers la structure des anions et cations. Depuis la mise en évidence de leur capacité à solubiliser la cellulose, ils se sont imposés comme des solvants non-dérivatisants incontournables dans la recherche sur les polysaccharides. Les objectifs du travail de thèse seront d'une part le design de solvants liquides ioniques biosourcés dédiés à la solubilisation des polysaccharides microalgaux en présence d'eau, et d'autre part le développement de stratégies d'extraction et de fractionnement incluant ces solvants ioniques, en vue de la valorisation finale des biopolymères, notamment sous forme de biomatériaux pour le paramylon.
L'interdisciplinarité du projet se situe au carrefour de la chimie, du génie des matériaux polymères et du génie des procédés de séparation.

Contexte de travail

Le projet POLIµALG est soutenu par la Mission pour les Initiatives Transverses et Interdisciplinaires du CNRS dans le cadre de l'Appel à Projets CNRS 80 prime. Les travaux seront réalisés dans des équipes de deux laboratoires dédiées à la chimie des liquides ioniques (Institut de Chimie Moléculaire de Reims, ICMR, Pr. Sandrine Bouquillon et Dr. Jean Pierre Mbakidi) et au génie des procédés appliqués notamment aux microalgues (Génie des Procédés, environnement Agroalimentaire, GEPEA, Dr Eric Leroy et Dr Luc Marchal).
Ces deux laboratoires du CNRS font respectivement partie de l'Institut de chimie (INC) et de l' Institut des sciences de l'ingénierie et des systèmes (INSIS).

Contraintes et risques

La thèse sera rattachée à l'Ecole doctorale ABIES de Reims. La personne recrutée travaillera principalement à l'ICMR (Reims) durant les 18 premiers mois du contrat, puis principalement au GEPEA (Saint Nazaire) durant les 18 mois restants.
Des missions courtes (1-2 semaines) dans l'autre laboratoire sont à prévoir au cours de ces périodes pour des campagnes expérimentales ou des travaux de rédaction

Informations complémentaires

Le candidat devra être titulaire d'un diplôme d'ingénieur et/ou d'un master en chimie, génie chimique ou génie des procédés.

Le poste nécessite des connaissances en chimie et science des polymères, et idéalement sur les polymères naturels et les liquides ioniques.

De bonnes aptitudes de communication orale et écrite (français et anglais) sont nécessaires pour présenter aux congrès et rédiger des articles dans des revues scientifiques.

Nous recherchons un(e) jeune doctorant (e) chercheur qui saura s'impliquer dans son projet, curieux, ayant le goût de l'ingénierie et de l'interdisciplinarité et une forte motivation pour dévelop¬per des compétences dans le design et la mise en œuvre de liquides ioniques pour la bioraffinerie appliquée aux polysaccharides de microalgues.

Le candidat devra être apte à travailler en équipe dans un cadre fortement interdisciplinaire.

Les candidatures devront inclure un CV détaillé ; au moins deux références (personnes susceptibles d'être contactées) ; une lettre de motivation d'une page ; un résumé d'une page du mémoire de master ; les notes de Master 1 ou 2 ou d'école d'ingénieur).

On en parle sur Twitter !