En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)

H/F Etude de la pyrolyse rapide de composites pour le domane aérospatial

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Date Limite Candidature : jeudi 24 juin 2021

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : UMR5801-GERVIG2-022
Lieu de travail : PESSAC
Date de publication : jeudi 3 juin 2021
Nom du responsable scientifique : David DAMIANI et Francis REBILLAT
Type de contrat : CDD Doctorant/Contrat doctoral
Durée du contrat : 36 mois
Date de début de la thèse : 1 octobre 2021
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : 2 135,00 € brut mensuel

Description du sujet de thèse

Les applications dans le domaine de l'aéronautique, le spatial et l'énergie imposent l'utilisation de matériaux fonctionnant à des températures de toujours plus élevées. Les matériaux composites sont parmi les meilleurs candidats potentiels. L'étude du comportement de ces matériaux soumis à des flux thermiques très importants nécessitent une métrologie spécifique afin de déterminer les mécanismes physico chimiques mis en jeu (absorption du front de chaleur, modification, pyrolyse, dégradation, ablation du matériau).
Les travaux ont pour objectif de caractériser une fibre et/ou un composite modèle sous haut flux thermique (> 10 MW/m²), en présence de gaz (atmosphère raréfiée, neutre ou oxydante) et avec de forts gradients de température (> 1000°C/min). Un suivi de la pyrolyse rapide sera à mettre en place, impliquant un couplage entre des moyens haut-flux avec une métrologie adaptée (imagerie rapide, mesure de température, suivi des produits d'ablation) et une résolution spatiale de l'ordre de 1µm.
Une corrélation sera faite avec les propriétés des matériaux : nature des constituants et de l'interface fibre/matrice, dimensions caractéristiques, états de surface, liaisons physico-chimiques, propriétés thermomécaniques.
Des expériences pourront être conçues en collaboration avec des laboratoires disposant de moyens, à très haut flux thermiques et/ou gazeux, complémentaires.
Ces travaux seront également menés en collaboration avec une thèse sur la modélisation des transferts thermiques dans les matériaux composites pyrolysables.

Contexte de travail

Le LCTS est un laboratoire qui est localisé sur le campus bordelais; c'est une unité mixte à quatre tutelles - le CNRS, l'Université de Bordeaux, le groupe Safran et le CEA. Il totalise déjà 32 ans de recherches amont sur les composites réfractaires, matériaux très hautes performances employés dans l'aéronautique, le spatial et le domaine de l'énergie. C'est une équipe unique travaillant en mode projet en partenariat étroit avec ses cotutelles non-académiques. Il y a actuellement 33 personnels permanents, une vingtaine de doctorants et 6 post-doctorants.

Contraintes et risques

Utilisation de sources intenses de chaleur.

Informations complémentaires

Nous recherchons un candidat ou une candidate avec un Master 2 recherche sciences des matériaux, physique & chimie, avec goût pour l'expérience et la modélisation des phénomènes thermiques. Connaissances en traitement du signal et de l'image souhaitées.

On en parle sur Twitter !