En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)

Thèse Nanofluidique pour la détection et la filtration de particules virales (H/F)

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : UMR5672-FABMON-001
Lieu de travail : LYON 07
Date de publication : mardi 7 mai 2019
Nom du responsable scientifique : Fabien Montel
Type de contrat : CDD Doctorant/Contrat doctoral
Durée du contrat : 36 mois
Date de début de la thèse : 1 octobre 2019
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : 2 135,00 € brut mensuel

Description du sujet de thèse

Nous proposons d'utiliser les outils issus de la nanofluidique pour filtrer et détecter des particules virales. Notre approche est mimétique d'un pore biologique, le pore nucléaire. Ce dernier possède une sélectivité exceptionnelle due à la présence de protéines intrinsèquement non structurées qui forment un gel dynamique en son sein. Nous avons précédemment greffé sur des membranes nanoporeuses des polymères artificiels hydrophobes. Nous avons montré que ce greffage permet de reproduire la sélectivité du pore naturel.

Dans ce projet de thèse interdisciplinaire entre physique, biologie et chimie, nous proposons d'utiliser des membranes fonctionnalisées par des motifs peptidiques ou des glycosylations ayant une affinité forte pour les virus à détecter. Ils nous permettront de mesurer grâce à une méthode de champ proche optique développée au laboratoire le transport des virus à l'échelle de la particule unique et en temps réel. Nous en extrairons la barrière énergétique correspondant à la translocation du virus et ainsi nous détecterons la signature spécifique de chaque type viral.

References :
1. Nuclear pore complex plasticity during developmental process as revealed by super-resolution microscopy. Selles J , Penrad-Mobayed M, Guillaume C, Fuger A, Auvray L, Faklaris O, Montel F. Scientific Reports 7 (14732) NOV 7 2017
2. Zero-mode waveguide detection of flow-driven DNA translocation through nanopores. Auger T, Mathé J, Viasnoff V, Charron G, Di Meglio JM, Auvray L, Montel F. Phys Rev Lett. 2014 Jul 11;113(2):028302.
3. Zero-Mode Waveguide Detection of DNA Translocation Through FIB-organised Arrays of Engineered Nanopores. Auger T, Bourhis E, Donnez J, Durnez A, Di Meglio J-M, Auvray L, Montel F, Yates J, Gierak J. Microelectronic Engineering 187, 90-94 (2018)

Contexte de travail

La détection des infections virales émergentes est aujourd'hui un enjeu de santé publique majeure. Par ailleurs leur production en grande quantité pour les thérapies génétiques nécessite des étapes de filtration longues et peu efficaces. Dans ce projet nous proposons d'utiliser les outils issus de la nanofluidique pour filtrer et détecter des particules virales.

Contraintes et risques

Ce projet sera réalisé en échange étroit avec le groupe Philippe Guégan à l'IPCM (Sorbonne Université). Des voyages réguliers dans son laboratoire seront donc nécessaires.

On en parle sur Twitter !