En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)

Doctorant en Bilogie Végétale (H/F)

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : UMR5667-STEMAU-009
Lieu de travail : LYON 07
Date de publication : mercredi 24 juin 2020
Nom du responsable scientifique : Marie MONNIAUX
Type de contrat : CDD Doctorant/Contrat doctoral
Durée du contrat : 36 mois
Date de début de la thèse : 1 septembre 2020
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : 2 135,00 € brut mensuel

Description du sujet de thèse

Le projet de thèse est centré sur le développement des pétales chez Petunia hybrida, espèce modèle utilisée au laboratoire RDP, dans l'équipe « Evo-dévo de la fleur ». Comme tous les organes des plantes à fleurs, les pétales sont organisés en couches cellulaires distinctes qui coordonnent leur croissance et l'acquisition de leur identité par des mécanismes inconnus. Nous avons obtenu des fleurs chimériques, exprimant le régulateur PhDEF impliqué dans l'identité des pétales, dans une couche cellulaire du pétale uniquement. Cette expression spécifique conduit au développement de sous-domaines du pétale (développement des lobes lorsque PhDEF est exprimé dans l'épiderme, développement du tube lorsque PhDEF est exprimé dans le mésophylle). L'étudiant.e cherchera à caractériser le réseau de régulation couche-spécifique de PhDEF, par des approches transgéniques et en cellule unique déjà initiées au laboratoire. Ce projet de thèse alliera des techniques de microscopie, de génétique, ainsi qu'un développement technologique et bioinformatique.
Le projet de thèse sera encadrée par Marie Monniaux, et la thèse est financée sur la bourse ANR Jeune Chercheuse FLOWER-LAYER.

Contexte de travail

Le (la) doctorant.e sera inscrit.e à l'école doctorale de Biologie Moléculaire Intégrative et Cellulaire (BMIC) de l'Université de Lyon. Le travail aura lieu au laboratoire de Reproduction et Développement des Plantes (RDP) situé sur le campus de l'ENS de Lyon, qui dispose de très nombreuses facilités et plateformes expérimentales (chambres de cultures, plateau d'imagerie, plateforme de séquençage à proximité...) ainsi que d'un environnement scientifique stimulant.

On en parle sur Twitter !