En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)

Design of low-dimensional electrocatalysts for CO2 reduction reaction (H/F)

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : UMR5635-DAMVOI-004
Lieu de travail : MONTPELLIER
Date de publication : mardi 16 avril 2019
Nom du responsable scientifique : Damien Voiry
Type de contrat : CDD Doctorant/Contrat doctoral
Durée du contrat : 36 mois
Date de début de la thèse : 1 septembre 2019
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : 2 135,00 € brut mensuel

Description du sujet de thèse

Un poste de doctorat est disponible dans le groupe du Dr. Damien Voiry à l'Université de Montpellier en France. Le projet de recherche portera sur la conception de nouveaux matériaux de faible dimension comme photo- et électrocatalyseurs pour la réduction électrochimique du CO2 en carburants chimiques.

Contexte de travail

Nous recherchons un doctorant brillant et motivé qui s'intéresse à la réduction électrochimique du CO2! Notre recherche vise à comprendre le comportement des matériaux de faible dimension, tels que les nanofeuilles 2D, vis-à-vis de la réduction de CO2.

L'objectif de cette thèse est d'explorer la relation structure-propriété pour les matériaux de faible dimension. Les candidats retenus devraient être en mesure de mener des recherches rapides dans un environnement axé sur l'équipe et d'avoir de bonnes compétences en communication orale et écrite. Ils doivent avoir une expérience de la synthèse de matériaux de faible dimension (nanoparticules ou matériaux 2D) et, idéalement, de la réduction de CO2. Des connaissances en chromatographie en phase gazeuse, HPLC et autres techniques d'analyse analytique sont souhaitées mais pas nécessaires.

La recherche sera menée à l'Institut européen des membranes (Institut européen des membranes, IEM, CNRS UMR5635, UM, ENSCM) de l'Université de Montpellier. IEM est un institut de premier plan dans le domaine de la science des membranes avec un excellent support technique et des installations internes pour la fabrication et la caractérisation de membranes. L'institut est affilié à l'Université de Montpellier et membre du Pôle Chimie Balard, de l'institut Carnot Chimie Balard et du Labex CheMiSyst.

On en parle sur Twitter !