En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)

Offre de thèse: Théorie à plusieurs corps pour les matériaux fortement corrélés (H/F)

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : UMR5626-JANBER-001
Lieu de travail : TOULOUSE
Date de publication : mercredi 22 avril 2020
Nom du responsable scientifique : Jan Berger
Type de contrat : CDD Doctorant/Contrat doctoral
Durée du contrat : 36 mois
Date de début de la thèse : 1 octobre 2020
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : 2 135,00 € brut mensuel

Description du sujet de thèse

Un doctorat est disponible à l'Université de Toulouse dans le groupe d'Arjan Berger et Pina Romaniello pour développer une nouvelle théorie à plusieurs corps [1,2] pour la description de la photoémission, de la spectroscopie optique et radiologique dans des systèmes hautement corrélés. Le doctorat le projet débutera en octobre 2020.

Cette thèse est financé par l'Agence Nationale de la Recherche (ANR) et s'inscrit dans un projet collaboratif associant l'Université de Toulouse, l'Ecole Polytechnique de Palaiseau et le synchrotron SOLEIL.



[1] S. Di Sabatino, J. A. Berger, Lucia Reining, and Pina Romaniello. Photoemission spectra from reduced density matrices: The band gap in strongly correlated systems. Phys. Rev. B, 94, 155141 (2016).

[2] S. Di Sabatino, J. A. Berger, and P. Romaniello. Many-body effective energy theory: Photoemission at strong correlation. J. Chem. Theory Comput., 15, 5080 (2019)

Contexte de travail

Ce poste est disponible au sein de l'équipe GMO du Laboratoire de Chimie et Physique Quantiques de l'université Toulouse 3 - Paul Sabatier.

On en parle sur Twitter !