En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)

Doctorant en biologie (H/F)

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Date Limite Candidature : mardi 6 décembre 2022

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Informations générales

Référence : UMR5535-SARADE-025
Lieu de travail : MONTPELLIER
Date de publication : mardi 15 novembre 2022
Nom du responsable scientifique : Karim Majzoub
Type de contrat : CDD Doctorant/Contrat doctoral
Durée du contrat : 36 mois
Date de début de la thèse : 23 janvier 2023
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : 2 135,00 € brut mensuel

Description du sujet de thèse

Le sujet de thèse porte sur l'étude de facteurs de restrictions qui s'opposent à la réplication du virus de l'Hépatite Delta et la famille des Deltavirus en général. Un crible génétique concentré sur la famille de gènes ISGs (Interferon Stimulated Genes) sera effectué pour identifier des gènes qui réguleraient négativement l'expression du génome viral. La contribution des candidats identifiés dans la réplication des Deltavirus sera ensuite étudiée par des méthodes de déplétion et de sur-expression génétique (cDNA, CRISPR), microscopie (smFISH, Immunofluorescence), Western Blot, qPCR et Northern blot. Ces techniques seront effectuées dans plusieurs lignées cellulaires animales (humain, rongeur, serpent) ainsi que dans un modèle animal souris. Le but du projet est d'identifier et caractériser les ISGs suspectés d'inhiber la réplication des Deltavirus. Ce sujet permettra d'apporter d'importantes connaissances fondamentales de l'immunité des animaux face à la famille des Deltavirus. En outre, ces connaissances pourraient déboucher sur de nouvelles stratégies antivirales appliquées, pour lutter contre cette famille de virus, contre laquelle il n'existe pas d'antiviraux efficaces.

Contexte de travail

L'Institut de Génétique Moléculaire de Montpellier est une unité mixte de recherche CNRS et Université de Montpellier, de 200 personnes reparties en 17 groupes de recherche, 9 services communs (dont 5 mutualisés avec d'autres unité du campus CNRS) et 9 plateformes technologiques et scientifiques. L'IGMM est un institut multidisciplinaire dont les travaux ont un impact international fondamental et appliqué en biologie moléculaire et cellulaire (www.igmm.cnrs.fr). Le doctorant ou la doctorante sera affecté(e) dans la nouvelle équipe, qui a été créée au sein de l'IGMM il y a un an et dont la thématique est "Virus à ARN et facteurs hôte", dirigée par Karim MAJZOUB.

Contraintes et risques

-Le candidat ou la candidate travaillera en laboratoire de confinement L2 et L3.
-Nécessité de venir certains week-end ou pendant des vacances pour maintenir les cultures cellulaires animales et faire de la microscopie live

On en parle sur Twitter !