En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)

Doctorant.e en Physico-Chimie, H/F

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : UMR5306-ISACOM-001
Lieu de travail : VILLEURBANNE
Date de publication : samedi 7 septembre 2019
Nom du responsable scientifique : Isabelle Compagnon
Type de contrat : CDD Doctorant/Contrat doctoral
Durée du contrat : 36 mois
Date de début de la thèse : 1 octobre 2019
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : 2 135,00 € brut mensuel

Description du sujet de thèse

Analyses de polysaccharides comportant des unités Galactofuranose par IRMPD et MS-mobilité ionique : Les outils analytiques permettant de reconnaitre les sucres sous leur forme furanose ont actuellement des limites qui gênent la découverte de ces sucres rares dans la nature, alors qu'ils ont de multiples intérêts. Nous avons donc créé un équipe-projet multidisciplinaire autour du projet ALGAIMS pour développer une analyse novatrice et rapide d'hexofuranosides rares contenus dans des organismes symbiotiques comme les lichens. Les méthodes analytiques qui seront impliquées ont en commun de pouvoir différencier des sucres isomères en fonction de leur conformation. Il s'agit de la spectroscopie Infra-rouge multi-photonique (IRMPD, Lyon) et de la spectrométrie de masse à mobilité ionique (IM-MS, Nantes). Des corrélations entre des deux techniques seront établies par modélisation moléculaire afin de mieux comprendre l'impact des changements conformationnels sur les propriétés physicochimiques. Des petits oligosaccharides synthétiques de structures parfaitement définies (Rennes) garantiront l'obtention de résultats analytiques fiables (banques de données). Des matrices complexes contenant ces unités, isolées de lichens (Rennes), seront soumises à des hydrolyses enzymatiques spécifiques n'affectant pas les furanosides d'intérêt. Une fois que la méthode sera validée, la miniaturisation de la détection devrait permettre de reconnaître les motifs furanose sur des coupes de lichen, ce qui est très informatif en écologie chimique.

Contexte de travail

Le recrutement aura lieu à l'école doctorale de Physique et Astrophysique de Lyon (PHAST) et les travaux auront lieu à l'Institut Lumière Matière, dans l'équipe « Dynamique Multi-Échelle des Édifices Moléculaires » dirigée par Franck Lépine, sous la direction de Isabelle Compagnon. Le projet de thèse s'inscrit dans le projet collaboratif ALGAIMS financé par l'ANR. ALGAIMS est un projet interdisciplinaire qui allie glycochimie, chimie analytique (en particulier spectrométrie de masse et spectroscopie IR), modélisation moléculaire. Les partenaires de ce projet sont spécialisés en extraction de polysaccharides de lichens et synthèse de galactofuranose (ENSC Rennes) et en méthodes analytiques (INRA Nantes).

Contraintes et risques

risques chimiques et risques laser. La formation à la sécurité au poste de travail sera assurée par l'équipe d'accueil.

On en parle sur Twitter !