En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)

Thèse dans le cadre du projet ERC - SEISMAZE (H/F)

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : UMR5275-FABCAR-027
Lieu de travail : GRENOBLE
Date de publication : mercredi 27 novembre 2019
Nom du responsable scientifique : Shapiro Nikolai
Type de contrat : CDD Doctorant/Contrat doctoral
Durée du contrat : 36 mois
Date de début de la thèse : 1 février 2020
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : 2 135,00 € brut mensuel

Description du sujet de thèse

Le projet ERC SEISMAZE vise à étudier les processus de libération d'énergie transitoire lente dans les systèmes géologiques à partir d'observations sismologiques.
Le poste de doctorat proposé, d'une durée de trois ans, est axé sur l'analyse (y compris les approches de machine learning) des trémors et des tremblements de terre à basse fréquence. Ces signaux sont caractérisés par une grande variabilité (en particulier ceux observés à proximité des volcans) rendant complexes les tâches de détection et de distinction entre les différents types d'activités. L'objectif de ce projet est de mettre au point des méthodes automatiques de détection et de classification des trémors et des séismes de basse fréquence basées sur l'apprentissage automatique. Les travaux devraient être principalement axés sur l'ensemble de données sismo-volcaniques du Kamtchatka, avec des applications possibles des méthodes mises au point dans d'autres régions.
ACTIVITES :
L'une des activités centrales de ce projet est le développement de nouvelles méthodes d'analyse des trémors et des séismes de basse fréquence (LFE) et leur application à de grands ensembles de données provenant de zones volcaniques (Kamchatka).
COMPETENCES :
Au moment de sa nomination, le candidat au doctorat doit détenir un Master ou un diplôme équivalent en géophysique, en sciences des données, en mathématiques appliquées, en physique ou dans un domaine étroitement lié. Les compétences attendues comprennent la géophysique (sismologie), l'analyse du signal, machine learning et la programmation (de préférence en python).

Contexte de travail

L'Institut des Sciences de la Terre (ISTerre) est une unité mixte de recherche (UGA / CNRS/ USMB / IRD / IFSTTAR) de près de 300 personnes. Cette unité fait partie de l'Observatoire des sciences de l'univers de Grenoble (OSUG) et du Pôle de recherche PAGE de l'Université Grenoble Alpes (UGA). Infos surs https://www.isterre.fr/
Organisée en 10 équipes de recherche, l'objectif scientifique de l'unité est l'étude physique et chimique de la planète Terre, tout particulièrement en se concentrant sur les couplages entre les observations des objets naturels, l'expérimentation et la modélisation des processus complexes associés.
Le doctorant fera partie de l'équipe Ondes comprenant 65 chercheurs, post-doc et doctorants.

Informations complémentaires

Nous recherchons des candidats très motivés avec de solides compétences analytiques et méthodologiques.
Pour postuler, veuillez envoyer une lettre de motivation décrivant votre motivation générale pour le poste, accompagnée de votre curriculum vitae et éventuellement des noms, numéros de téléphone et adresses électroniques des personnes de référence.

On en parle sur Twitter !