En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)

Offre de thèse : "Analyse du comportement de l'humain-passager dans un véhicule autonome et connecté de niveau 5" H/F

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Date Limite Candidature : jeudi 2 juin 2022

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Informations générales

Référence : UMR5263-ANNCAM-037
Lieu de travail : TOULOUSE
Date de publication : jeudi 21 avril 2022
Nom du responsable scientifique : Céline LEMERCIER
Type de contrat : CDD Doctorant/Contrat doctoral
Durée du contrat : 36 mois
Date de début de la thèse : 1 octobre 2022
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : 2 135,00 € brut mensuel

Description du sujet de thèse

Contexte : en tant que partenaire du projet interdisciplinaire VILAGIL co-financé par Toulouse Métropole, TISSEO, le SICOVAL et l'état (PIA) pour 10 ans (2019-2029), le Laboratoire CLLE recherche un/e post-doctorant/e.
Le workpackage « Territoire citoyen » du projet VILAGIL implique les laboratoires CLLE, LISST et SMAC-IRIT. L'objet de ces travaux porte sur la compréhension de l'acceptabilité de l'ensemble des dispositifs de mobilités de demain (véhicules autonomes de niveaux 3 à 5 individuels et collectifs) que l'on soit usager (passager ; passager-superviseur) de ces véhicules ou en interaction avec (automobiliste, cyclistes, piétons). Plus globalement, il s'agit de donner des réponses quant aux conditions d'acceptation et d'appropriation de l'ensemble des modifications dans la mobilité individuelle (mobilité douce, diversité des médias de mobilité individuelle, rationalisation de la mobilité et l'établissement de lieux alternatifs de travail, etc…). Le projet VILAGIL bénéficie de deux plateformes technologiques : Simulauto (simulateur de conduite automobile sur base mobile) et autOCampus (route expérimentale intégrant du mobilier urbain connecté et un véhicule de niveau 5).
La sous-action « AutoCampus » a pour objet l'étude du comportement (socio-cognitif et émotionnel) de l'humain en interaction avec le véhicule autonome et connecté de niveau 5. Le premier volet, dans lequel s'inscrit le doctorat, investiguera particulièrement le comportement de l'humain-passager. Il s'agira ici d'interroger l'effet de ce nouveau mode de locomotion sur son état émotionnel, son interaction avec autrui, et sur le types d'activités engagées (spontanément ou sollicitées) par ce dernier. Un second volet, dans lequel un post-doctorant est inclus, investiguera spécifiquement le comportement de l'humain-piéton et plus généralement celui des humains autres usagers de la route en interaction avec le véhicule autonome. Il s'agira cette fois d'interroger la façon dont l'humain appréhende le partage de l'espace routier avec un véhicule en autonomie complète.
Objectifs et activités principales du/de la post-doctorant/e:
Missions du/de la doctorant.e
Le/la doctorant.e aura comme missions :
• Création d'un protocole expérimental adapté permettant l'analyse du comportement (cognitif et émotionnel) de l'humain-passager d'un véhicule autonome et connecté de niveau 5 simulé.
• Création d'un protocole expérimental adapté permettant l'étude du comportement cognitif et émotionnel de l'humain-passager d'un véhicule autonome et connecté de niveau 5 réel sur route expérimentale (AutoCampus)
• Recrutement d'un échantillon d'usagers
• Recueil des données
• Analyse des données qualitatives (charges mentale et émotionnelle perçues) et quantitatives (ex. type d'activités menées durant le parcours routier, données neurophysiologiques)
• Interprétation des résultats en lien avec la littérature scientifique
• Préconisation de conception d'interfaces passagers
• Valorisation des résultats à l'écrit et à l'oral (ex. rédaction d'articles scientifiques, participation à des conférences, etc.)
• Participation aux réunions du suivi des actions Acceptabilité, Autocampus et Territoires citoyen du projet Vilagil
Mots-Clés : Ergonomie Cognitive, Véhicule autonome et connecté, IHM, Attention, Emotion, Acceptabilité, Numérique

Profil recherché
Formations/compétences :
• Master 2 en Psychologie Cognitive ou Ergonomie Cognitive ou Sc. Cognitives
• Expérience dans des études du comportement humain
• Maîtrise du français et de l'anglais à l'oral et à l'écrit
• Recueil et traitement statistique de données qualitatives et quantitatives
• Connaissances approfondies de la méthode expérimentale
• Qualités rédactionnelles et relationnelles
• Capacité à travailler en équipe, force de proposition, autonomie, adaptabilité
• Une connaissance du champ du monde de l'automobile serait un plus

Contexte de travail

Le laboratoire CLLE (Cognition, Langues, Langage, Ergonomie) est une UMR CNRS créée en janvier 2007 et principalement hébergée sur le site de l'Université Toulouse Jean Jaurès. C'est une unité de recherche pluridisciplinaire relevant des Sciences Cognitives : les travaux qui y sont menés couvrent les champs, à périmètre plus ou moins large, de la linguistique, de la psychologie, de l'informatique, de la philosophie, de l'éducation et des neurosciences. Le laboratoire est structuré en 3 équipes composées chacune en moyenne de 25 Enseignants-chercheurs et Chercheurs :
• Equipe « Sciences du langage », travaillant plus particulièrement sur des thématiques relevant de la linguistique ;
• Equipe « Processus langagiers et cognitifs », centrée sur l'interdisciplinarité entre langage et psychologie ;
• Equipe « Cognition en situations complexes », travaillant plus particulièrement sur des thématiques de psychologie sociale et cognitive.
Le laboratoire développe, en outre, des axes transversaux de recherche entre ces équipes.
La.le doctorant.e intégrera l'équipe de psychologie dénommée « Cognition en situations complexes ».

Contraintes et risques

Des déplacements pourraient être à prévoir, si les conditions sanitaires le permettent.
Dans la mesure où les circonstances imposeraient un travail à distance, la personne recrutée devra être équipée d'un matériel informatique convenable lui permettant de travailler à distance.

Informations complémentaires

Les candidat.e.s interessé.e.s doivent déposer leur candidature incluant le CV, les publications, une lettre de motivation, deux références et un exemple de production écrite (mémoire de master 2, article, rapport, etc.) sur le portail emploi du CNRS. Les candidatures peuvent être soumises en anglais ou en français.

Pour toute information sur le poste, contacter Céline Lemercier : celine.lemercier@univ-tlse2.fr

Plus d'infos sur CLLE : http://clle.univ-tlse2.fr/

On en parle sur Twitter !