En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)

Doctorat : Nouveaux revêtements dépourvus d'agents bactéricides destinés à la prévention du développement de biofilms bactériens - H/F

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Date Limite Candidature : mercredi 5 octobre 2022

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Informations générales

Référence : UMR5254-SOPPUY-054
Lieu de travail : PAU
Date de publication : mercredi 14 septembre 2022
Nom du responsable scientifique : Corinne NARDIN
Type de contrat : CDD Doctorant/Contrat doctoral
Durée du contrat : 36 mois
Date de début de la thèse : 15 novembre 2022
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : 2 135,00 € brut mensuel

Description du sujet de thèse

Ce projet vise à développer un revêtement antibactérien, dépourvu d'agent bactéricide, sur la base d'un nouveau concept adopté dans le but d'empêcher la croissance de biofilms bactériens, responsables des contaminations des biomatériaux et des dispositifs biomédicaux.
Notre approche, multi échelle repose :
(i) Sur le fait que certaines caractéristiques mécaniques de surface des matériaux sont défavorables à l'adhésion des bactéries et par conséquent au développement de biofilms, et
(ii) Sur la capacité de certains polymères à désassembler les fibrilles de type pili utilisées par la plupart des microorganismes pour se fixer et coloniser les surfaces.
Les revêtements développés seront réalisés par une approche photoinduite et en une seule étape. En synergie avec une action bioactive, anti-pili, des chaines mobiles à la surface du matériau, les propriétés mécaniques, d'hydratation, de mobilité et de charge électrostatique de surface des chaines polymères seront optimisées pour prévenir la croissance du biofilm.
Une sélection des combinaisons les plus prometteuses des propriétés des revêtements hydratés ou non, sera réalisée afin de répondre aux besoins de situations réalistes et pertinentes dans le domaine biomédical.
Le projet BABE, financé par l'ANR, compte plusieurs partenaires académiques et un partenaire industriel.

Contexte de travail

L'Institut des sciences analytiques et de physico-chimie pour l'environnement et les matériaux IPREM-UPPA-CNRS (UMR 5254) localisé à Pau en collaboration avec le laboratoire Conditions Extrêmes et Matériaux : Haute Température et Irradiation CEMHTI - CNRS (UPR 3079) situé à Orléans (France), propose un sujet de thèse inscrit dans le cadre du projet BABE (Bacterial biofilm control on materials by tuning elasticity, hydration, mobility & charge) financé par l'Agence Nationale de la Recherche (ANR).
La thèse sera effectuée au sein du pôle Physico-Chimie des Surfaces et Matériaux Polymères sous la direction de Corinne Nardin à l'IPREM à Pau et dans l'équipe "Matériaux Nano et Fonctionnels : de la synthèse aux applications" NÒaFMAT du laboratoire CEMHTI à Orléans, sous la supervision de Lavinia Balan.

L'IPREM regroupe plus de 350 personnes qui s'intéressent au développement de connaissances fondamentales en physico-chimie, chimie analytique et microbiologie, en relation avec des applications concernant la structure du vivant, la gestion de l'environnement et les propriétés fonctionnelles de différentes classes de matériaux.
Le CEMHTI se focalise sur le développement d'expertises et d'outils originaux au plan national et international pour étudier notamment les propriétés physico-chimiques des matériaux in situ en conditions extrêmes.

Compétences attendues :
- Formation ingénieur et/ou Master dans le domaine de la chimie des polymères avec de bonnes connaissances en photochimie, photophysique et matériaux.
- Le/ La candidat(e) devra démontrer un intérêt marqué pour le travail en laboratoire sur un sujet et avec des équipes pluridisciplinaires.

Le dossier de candidature comportera une lettre de motivation, un CV complet détaillant les contenus des stages et les relevés de notes de M2 indiquant notes et classement.

Contraintes et risques

L'activité nécessitera des déplacements professionnels durant les 3 années de la thèse en collaboration avec les partenaires du projet.

Informations complémentaires

Contacts :
C. Nardin, professeur UPPA-IPREM-CNRS Pau
E-mail : corinne.narin@univ-pau.fr; Tél 0033 5 59 40 77 02

L. Balan, directrice de recherche CNRS - CEMHTI Orléans
E-mail: lavinia.balan@cnrs-orleans.fr ; Tél 02 38 25 56 55

On en parle sur Twitter !