En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)

H/F Doctorant

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : UMR5248-PATDUL-009
Lieu de travail : PESSAC
Date de publication : lundi 4 novembre 2019
Nom du responsable scientifique : LOQUET
Type de contrat : CDD Doctorant/Contrat doctoral
Durée du contrat : 36 mois
Date de début de la thèse : 15 janvier 2020
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : 2 135,00 € brut mensuel

Description du sujet de thèse

Le groupe de Résonance Magnétique Nucléaire (RMN) de l'Institut de Chimie et Biologie des Membranes et Nanoobjets (CBMN UMR5248) à Pessac propose un contrat doctoral financé par le CNIV (Comité National des Interprofessions des Vins à appellation d'origine et à indication géographique) et le Conseil Régional de la région Nouvelle Aquitaine pour étudier les marqueurs moléculaires du bois de vigne par spectroscopie de RMN. Le projet, d'une durée de 3 ans, portera sur l'étude d'échantillons de bois par spectroscopie de RMN afin d'établir une base de données visant à comprendre les processus biophysiques impliqués dans la dégradation du bois.
Description du projet:
Parmi les facteurs responsables du dépérissement de la vigne, les maladies du bois, i.e. esca, eutypiose et chancres à Botryosphaeriaceae, sont devenues en l'espace de vingt ans l'objet de préoccupations majeures pour la filière viti-vinicole en France. Bien que les aspects de pathogénicité des champignons, d'épidémiologie ou d'interaction hôte-pathogène aient été déjà étudiés, les causes moléculaires du dépérissement du pied de vigne restent à ce jour à déterminer. Notamment, l'évolution de la microstructure du bois de vigne, qui passe d'un état sain et structuré à un état nécrosé, n'a jamais été étudiée à l'échelle atomique. Ce projet propose d'élaborer une approche analytique combinant la spectroscopie de RMN du Solide à très haut champ et la diffraction/diffusion des rayons X afin d'identifier, de caractériser et de comprendre à l'échelle atomique les marqueurs moléculaires du phénomène de dépérissement du bois de vigne.
Le candidat recruté participera à l'étude à l'aide de la spectroscopie de RMN. Une expérience dans cette technique (la RMN) ainsi que dans le domaine de la biophysique est un avantage.


Activités:
Spectroscopie de résonance magnétique nucléaire, analyse d'expériences multidimensionnelles de RMN, étude biophysique
Compétences:

Contexte de travail

Le projet sera réalisé à l'Institut de Chimie et Biologie des Membranes et Nanoobjets à Pessac. Le laboratoire est localisé dans le bâtiment IECB (Institut Européen de Chimie et Biologie). L'institut CBMN est un institut pluridisciplinaire à l'interface entre la physique, la chimie et la biologie. Il accueille 15 équipes de recherche et possède un nombre très important de plateformes de biophysique structurale (RMN, RX, SM, Vibration, AFM, etc.). L'institut est équipé pour réaliser les expériences de RMN ainsi que la diffraction des rayons X.

Contraintes et risques

ras

Informations complémentaires

Expérience en spectroscopie de RMN. Des compétences supplémentaires en biophysique seront appréciées.

On en parle sur Twitter !