En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)

Thèse de doctorat (H/F) dans le domaine des capteurs poreux pour la détection de gaz radioactifs - M/F

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : UMR5182-FRECHA0-003
Lieu de travail : LYON 07
Date de publication : vendredi 5 juin 2020
Nom du responsable scientifique : Chaput Frédéric
Type de contrat : CDD Doctorant/Contrat doctoral
Durée du contrat : 36 mois
Date de début de la thèse : 1 octobre 2020
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : 2 135,00 € brut mensuel

Description du sujet de thèse

Les gaz radioactifs sont des cibles clés pour l'environnement, ce qui fait de la surveillance de ces gaz un enjeu important. Le projet européen concerné se concentrera sur la détection et la mesure de l'activité de traceurs liés aux activités nucléaires. Dans ce contexte, la détection de 85Kr, 133Xe, 3H et 37Ar sera ciblée. Le projet européen mettra en œuvre et réalisera une détection et une mesure de gaz radioactif radicalement nouvelles en utilisant entre autres des aérogels scintillants hautement poreux conçus pour accroitre considérablement l'interaction gaz-matière pour une détection efficace par scintillation. Ces matériaux, après développement et optimisation, combineront une scintillation efficace, rapide et isotrope garantissant une réponse 3D homogène et une sensibilité élevée pour la métrologie.
L'objectif de la thèse de doctorat sera de produire et d'étudier des capteurs solides fonctionnels préparés à partir de nanoparticules de matériaux scintillants assemblés sous forme d'aérogels.

Contexte de travail

Le Laboratoire de Chimie est une unité mixte dont les tutelles sont le CNRS, l'École normale supérieure de Lyon et l'Université Lyon 1. Une large variété de thématiques en chimie et en physico-chimie est abordée dans le Laboratoire de Chimie. Celui-ci développe des projets de recherche interdisciplinaires à la frontière avec la biologie, les sciences des matériaux et la physique. Les thèmes de recherche couvrent un large spectre d'expertises en chimie expérimentale (organique, inorganique et matériaux de synthèse) et en modélisation associées à d'importants moyens de caractérisation. Les projets scientifiques interdisciplinaires du laboratoire, qui sont en partie liés à des questions sociétales (environnement, santé, défense, technologies d'information et de communication, les textiles) sont centrés sur trois thèmes :
• Les systèmes pour la biologie : l'imagerie, le diagnostic et la thérapie ;
• Les systèmes avec des propriétés spécifiques : propriétés pour des applications liées à l'optique, au magnétisme, à la catalyse hétérogène supramoléculaire, à la détection de molécules gazeuses, à la reconnaissance chirale ou au développement des textiles fonctionnels ;
• La modélisation numérique : réactivité (exploration des voies de réaction en catalyse hétérogène), spectroscopie (modélisation des états excités des systèmes magnétiques ou optiques), et développement de modèles pour les systèmes enzymatiques et biomoléculaires.

On en parle sur Twitter !