En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)

Contrat Doctoral (F/H) en biologie cellulaire et moléculaire (H/F)

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Date Limite Candidature : jeudi 28 octobre 2021

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : UMR5077-ARNBES-006
Lieu de travail : TOULOUSE
Date de publication : jeudi 7 octobre 2021
Nom du responsable scientifique : Arnaud Besson
Type de contrat : CDD Doctorant/Contrat doctoral
Durée du contrat : 36 mois
Date de début de la thèse : 3 janvier 2022
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : 2 135,00 € brut mensuel

Description du sujet de thèse

Missions
Un contrat doctoral de trois ans est ouvert pour des candidats motivés et talentueux intéressés par la biologie des cellulaire et moléculaire pour un projet qui sera exécuté au Centre de Biologie Intégrative (CBI) à Toulouse, France, dans l'équipe du Dr Arnaud Besson, (CBI MCD UMR5077, Cell Cycle & Cancer team (https://cbi-toulouse.fr/eng/equipe-besson) Email: arnaud.besson@univ-tlse3.fr).
Ce projet vise à étudier le rôle de p27Kip1 dans le contrôle de l'autophagie, du métabolisme et de la croissance cellulaire, et le potentiel de cibler des voies métaboliques spécifiques en fonction du statut de p27 dans le contexte du cancer. Ce projet fait suite à des résultats obtenus dans l'équipe : Nowosad et al. Nat. Cell Biol. 2020 PMID 32807902, Nowosad et al. Cell Death Dis. 2021 PMID 33986251.
Ce contrat doctoral commencera en Décembre 2021 ou Janvier 2022.
Activités
Le candidat retenu devra:
- participer à la conception du projet
- utiliser et développer des méthodologies
- mener des expériences
- analyser et communiquer les données
- présenter les résultats en séminaires et conférences
- participer à la rédaction d'articles de recherche
Le candidat utilisera un large éventail d'approches de biologie cellulaire (imagerie, cytométrie, culture cellulaire…), de biologie moléculaire et biochimie (clonage, CRISPR-Cas9, western blot, immunoprécipitations, mesures métaboliques…) et de génomique (RNA-Seq…).
Compétences
Les candidats (H/F) doivent être fortement motivés, titulaires d'un Master 2 ou équivalent et avoir une solide formation en biologie cellulaire et moléculaire. Une expérience dans les domaines de l'autophagie et/ou du métabolisme est fortement souhaitée. Le candidat doit être rigoureux, posséder d'excellentes compétences en matière d'organisation et de travail d'équipe, être capable de s'exprimer en anglais, à l'écrit et à l'oral (la pratique du français n'est pas obligatoire). Les candidats intéressés doivent fournir une lettre de motivation expliquant leur parcours et intérêts de recherche ainsi qu'un CV et les coordonnées de deux référents. Toute candidature doit être effectuée via le portail web.

Contexte de travail

Fondé en 2016, le Centre de Biologie Intégrative de Toulouse (CBI ; http://cbi-toulouse.fr/eng/) est un institut regroupant trois unités de recherche en sciences biologiques de l'Université de Toulouse et du Centre national de la recherche scientifique (CNRS). Il est situé à Toulouse, dans le sud-ouest de la France, sur le campus principal de l'Université Toulouse III-Paul Sabatier (http://www.univ-tlse3.fr/), qui propose un enseignement multidisciplinaire dans les domaines de la science, de la santé, ingénierie et technologie, développant l'un des pôles de recherche scientifique les plus importants en France. Depuis 2020, le CBI regroupe dans un nouveau bâtiment plus de 400 scientifiques dans 40 équipes de recherche qui s'intéressent à la compréhension des aspects fondamentaux de la structure et fonction des systèmes biologiques complexes.

On en parle sur Twitter !