En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)

THÈSE ASIC DE LECTURE DE DÉTECTEUR AC-LGAD POUR MESURES PRÉCISES DE TEMPS ET DE POSITION AUPRÈS DU COLLISIONNEUR EIC H/F

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Date Limite Candidature : vendredi 10 février 2023

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Informations générales

Référence : UAR3605-ANNLUB-006
Nombre de Postes : 1
Lieu de travail : PALAISEAU
Date de publication : vendredi 20 janvier 2023
Nom du responsable scientifique : de LA TAILLE Christophe
Type de contrat : CDD Doctorant/Contrat doctoral
Durée du contrat : 36 mois
Date de début de la thèse : 1 octobre 2023
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : 2 135,00 € brut mensuel

Description du sujet de thèse

Dans le cadre d'une R&D pour la physique des particules, nous recherchons un doctorant qui travaillera sur la conception et la caractérisation d'un circuit intégré mixte. Cet ASIC réalisera la lecture d'un détecteur du collisionneur électron-ion EIC prévu à Brookhaven dans la prochaine décennie. Un nouveau type de détecteur silicium avec amplification (AC-LGAD) apparu il y a juste quelques années devrait permettre de combiner l'excellente résolution temporelle (20 ps) de ces détecteurs avec une résolution spatiale (10 um), permettant une nouvelle génération de détecteurs pixels avec mesure précise du temps. Bien sûr, pour atteindre cette performance un circuit intégré de lecture très compact, rapide et basse puissance doit être développé. Fort de son expérience sur les LGADs classiques de l'expérience ATLAS, OMEGA propose l'étude de nouvelles architectures d'ASICs pour ces détecteurs de nouvelle génération.

Contexte de travail

OMEGA (Organisation de Micro-Électronique Générale Avancée) est le centre de design de microélectronique en cotutelle CNRS/IN2P3 et École Polytechnique/IPP (situé à Palaiseau). Il est composé d'une équipe d'une douzaine d'ingénieurs en microélectronique concevant des ASICs sophistiqués pour la physique nucléaire, la physique des particules et des détecteurs d'astrophysique.

Contraintes et risques

Missions ponctuels possibles à l'international (CERN Suisse, Brookhaven USA, autres)
Réalisation possibles de test et mesures (Testbeam, Test en irradiation)

On en parle sur Twitter !