En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)

Offre de thèse en chimie des matériaux pour l'électronique organique H/F

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Date Limite Candidature : mardi 13 juillet 2021

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : IRL2002-ANDATT-003
Lieu de travail : SEOUL,SEOUL
Date de publication : mardi 1 juin 2021
Nom du responsable scientifique : Prof. André-Jean ATTIAS, Prof. Christophe PETIT, Prof. Eunkyoung KIM
Type de contrat : CDD Doctorant/Contrat doctoral
Durée du contrat : 36 mois
Date de début de la thèse : 1 octobre 2021
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : 2 135,00 € brut mensuel

Description du sujet de thèse

Les progrès dans le domaine de l'éclairage artificiel ont abouti à l'émergence de sources d'éclairage minces, légères, flexibles et de grande surface. Les cellules électrochimiques électroluminescentes (LEC) constituent une nouvelle génération de dispositifs à architecture simple et facile à fabriquer. Les LEC typiques sont constituées d'une seule couche d'un matériau actif pris en sandwich entre deux électrodes. Le matériau actif est un mélange constitué d'un électrolyte et d'un semi-conducteur organique électroluminescent. Ainsi une LEC peut être réalisée à partir de matériaux organiques respectueux de l'environnement en utilisant des processus de fabrication en solution dans des conditions ambiantes.

La thèse, multidisciplinaire, vise à remplacer les électrodes à base de métal par des électrodes transparentes, électrochimiquement stables et sans métal - électrodes de graphène fonctionnalisé - pour réaliser une LEC flexible entièrement composé de matériaux organiques ou organiques/inorganiques. La méthode d'élaboration de telles électrodes reposera sur une approche fondée sur l'auto-assemblage supramoléculaire confiné sur le graphène. Outre la préservation des propriétés électroniques du graphène, cette stratégie de fonctionnalisation non covalente doit permettre d'améliorer les mécanismes de fonctionnement de la LEC et conduire à des performances accrues. Pour atteindre cet objectif, le candidat concevra et synthétisera des matériaux luminescents aptes à la fonctionnalisation du graphène. Il caractérisera toutes les étapes du processus de fonctionnalisation au moyen de microscopies de champ proche (AFM et STM) et de spectroscopies (émission, Raman). Enfin, le candidat élaborera et caractérisera les LECs.

Ce projet interdisciplinaire s'appuie sur l'expertise en synthèse de semi-conducteurs organiques ou inorganiques et en auto-assemblage supramoléculaire confiné sur surface (France et Corée), la caractérisation et la synthèse de surfaces de semi-conducteurs inorganiques (France) et la technologie LEC (Corée).

Le (la) candidat(e) doit être très motivé(e) avec une formation en chimie organique et/ou inorganique (ingénieur chimiste et/ou master en chimie des matériaux). Une expérience antérieure dans le domaine de l'électronique organique sera un atout. Un réel intérêt pour la physico-chimie, les dispositifs et les nanosciences est également important. Compte tenu du contexte international de cette thèse, un intérêt pour les échanges internationaux sera un plus.

Contexte de travail

Les deux laboratoires partenaires de cette thèse internationale sont le laboratoire MONARIS (Sorbonne Université, Paris, France) et le laboratoire de recherche international du CNRS 'Building Blocks for FUture Electronics Laboratory' (Yonsei University, Seoul, Korea).
Le(la) candidat(e) sera inscrit(e) à une école doctorale de Sorbonne Université (Paris, France). Il (elle) sera basé(e) à Sorbonne Université et effectuera des séjours en Corée.

Informations complémentaires

Lieu de travail : Paris (France), Séoul (Corée)

On en parle sur Twitter !