En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)

Thèse en RMN et physique des polymères (H/F)

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
Français - Anglais

Date Limite Candidature : vendredi 30 juillet 2021

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : FR1739-STEVIE-002
Lieu de travail : MARSEILLE 13
Date de publication : vendredi 9 juillet 2021
Nom du responsable scientifique : Pr. Stéphane VIEL
Type de contrat : CDD Doctorant/Contrat doctoral
Durée du contrat : 36 mois
Date de début de la thèse : 1 octobre 2021
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : 2 135,00 € brut mensuel

Description du sujet de thèse

Les matériaux polymères fonctionnels sont sur le point de jouer des rôles clés dans de nombreux domaines sociétaux majeurs (énergie, santé, environnement). Cependant, nos outils pour contrôler leurs structures primaires et secondaires restent rudimentaires, ce qui freine l'apparition de nouveaux matériaux aux fonctions moléculaires toujours plus contrôlées. En plus de nouvelles voies de synthèse, résoudre ce défi nécessite des outils sophistiqués de caractérisation permettant l'analyse structurale au niveau atomique de matériaux polymères, notamment à l'état solide où ceux-ci sont le plus souvent utilisés. La RMN du solide est très adaptée à l'analyse des polymères, surtout ceux qui ne sont pas éligibles aux études de diffraction, mais elle est limitée par sa faible sensibilité́. Aussi cette thèse s'inscrit-elle dans le cadre d'un projet qui vise à pallier cette limitation grâce à la polarisation dynamique nucléaire (DNP), une technique qui augmente la sensibilité RMN en transférant la polarisation de spin électronique d'agents polarisants spécifiques (le plus souvent des radicaux organiques stables) vers les noyaux environnants, de manière que la RMN DNP devienne à terme une technique versatile et puissante pour l'analyse structurale des polymères fonctionnels. Dans ce contexte, les objectifs de la thèse sont, d'une part, d'augmenter le gain de sensibilité apporté par la DNP dans l'analyse par RMN du solide des matériaux polymères – en concevant des méthodes efficaces de préparation des échantillons basées sur l'extrusion et l'imprégnation par fluides supercritiques – et, d'autre part, d'appliquer cette technique analytique à l'étude structurale de polymères fonctionnels d'intérêt industriel.

Contexte de travail

A l'interface de la physico-chimie des polymères et de la spectroscopie, cette thèse se déroulera sur le campus de St Jérôme à Marseille au sein de la Fédération Sciences Chimiques Marseille (FR1739) en étroite collaboration avec l'Institut de Chimie Radicalaire (ICR, UMR 7273) et le Laboratoire Mécanique, Modélisation et Procédés Propres (M2P2, UMR 7340).

Contraintes et risques

RAS

Informations complémentaires

Pour faire acte de candidature, merci d'envoyer un CV, une lettre de motivation, une copie des résultats obtenus au cours du Master ainsi que 2 lettres de recommandation.

On en parle sur Twitter !