En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre CPJ-2022-007 - Révéler les propriétés ultimes de matériaux innovants par des techniques novatrices de microscopie et cristallographie aux électrons et rayons X H/F

Chaire de professeur Junior : MatInnov

Révéler les propriétés ultimes de matériaux innovants par des techniques novatrices de microscopie et cristallographie aux électrons et rayons X H/F

Cette offre est disponible dans les langues suivantes :
FrenchEnglish

Date limite de dépôt des candidatures : 31/08/2022

Informations générales

Laboratoires d'accueil : NEEL - Institut NEEL
Date de publication : 20/05/2022
Type de contrat : Chaire de professeur Junior
Section du CoNRS : 5 - Matière condensée : organisation et dynamique
L’IR/TGIR/SNO impliqué : F-CRG (Grenoble), EquipEx+ MAGNIFIX
Durée du contrat : 4 ans. A son terme, le titulaire du contrat a vocation à être titularisé dans le corps des directeurs de recherche.
Date d'embauche prévue : 01/12/2022
Rémunération : Rémunération brute annuelle de 54 600 Euros à 57 800 Euros selon l’expérience professionnelle
Environnement Financier : 320 000 € pour la durée du projet

Thématique scientifique

Sciences des matériaux

Stratégie d’établissement

Les matériaux sont au cœur de plusieurs priorités thématiques du COP du CNRS (2.1.5 Caractérisation multi-échelle de la matière;2.1.3 Materials by design;2.1.8 Matière, information et technologies quantiques). Les matériaux conditionnent largement la compétitivité de l’industrie par l’innovation et leurs synthèses et caractérisations avancées nécessitent des développements qui s’inscrivent dans des projets majeurs pour le CNRS comme le PEPR DIADEME et l’EquipeX+ MAGNIFIX. Pour ce qui concerne l’Institut de Physique (INP) du CNRS, le développement de nombreuses thématiques et le transfert vers les applications ne peut se faire sans matériaux à l’état de l’art avec une dimensionnalité maîtrisée en s’appuyant sur une véritable science et ingénierie des matériaux. Le laboratoire d’accueil sera l’Institut Néel (UPR2940) à Grenoble, le plus grand laboratoire de l’INP, qui joue un rôle majeur sur la thématique des matériaux et de leur caractérisation avancée du fait de son implication dans F-CRG et du développement d’instruments de laboratoire uniques au plan national. La maitrise, pour certaines familles de matériaux de la synthèse aux propriétés jusqu'aux applications, et le développement de méthodes sont des spécificités du laboratoire.

Stratégie du/des laboratoires d’accueil

La synthèse de nouveaux matériaux et les relations propriétés-structures sont deux des axes de recherche principaux et historiques de l’Institut Néel. La diversité des voies de synthèse physico-chimiques et la gamme de techniques de caractérisation fine associée, sur grands instruments et en laboratoire, réunissent les expertises des spécialistes de l’Institut autour de sujets communs, suscitant des collaborations régionales, nationales, et internationales. L’Institut Néel est au centre de développements majeurs avec le portage de l’EquipEx+ MAGNIFIX (la jouvence des CRG françaises à l’ESRF) et son impact sur le PEPR DIADEME, ainsi que l’installation en cours d’un nouveau microscope électronique en transmission et d’un diffractomètre de rayons X uniques en France. Cependant, l’expertise en cristallographie est aujourd’hui en danger au plan national et en particulier à l’Institut Néel (départ en retraite de plusieurs chercheurs) comme relevé en 2019 par l’HCERES qui a recommandé “de mener toute action lui permettant de renforcer son potentiel humain en synthèse et en techniques de RX afin de ne pas perdre en expertise.” Il est donc important de préserver cette expertise cristallographique unique en France, de par les combinaisons entre thématiques et méthodes, grâce au recrutement d’un chercheur CNRS de haut niveau.

Résumé du projet scientifique

La candidate ou le candidat devra proposer un projet de recherche sur les matériaux au sein de l’Institut Néel. Cette activité de recherche sera menée en lien étroit avec les équipes du laboratoire notamment « Matériaux, Rayonnements, Structure (MRS) » , « Magnétisme et Supraconductivité (MagSup) », et « Surface Interface et Nanostructures (SIN) » dont les activités sont centrées sur la compréhension des propriétés physico-chimiques d’une très large gamme de matériaux (multiferroïques, oxydes à frustration magnétique, intermétalliques et hydrures, nanofils semi-conducteurs, matériaux du patrimoine, matériaux moléculaires,...). Le projet devra notamment identifier une classe de matériaux dont la compréhension des propriétés nécessite le développement d’études structurales in situ et operando en microscopie électronique et en diffraction des rayons X. La chaire bénéficiera également d’un environnement unique en lien notamment avec les lignes à l’ESRF et à l’ILL gérées par l'Institut Néel, et les nouveaux instruments du laboratoire évoqués plus haut.

Résumé du projet d’enseignement/d’observation

La candidate ou le candidat devra exposer les grandes lignes d’un projet d’enseignement en sciences des matériaux, en précisant son originalité. Le projet détaillé (28 heures de cours magistral ou 42 heures de travaux pratiques ou dirigés, ou toute combinaison équivalente par année) sera à construire avec l’Université Grenoble Alpes.

Diffusion scientifique

La diffusion des résultats passera par des productions scientifiques (publications, logiciels, patents…) de niveau mondial. Par ailleurs, le projet mettra en œuvre une communication vers des cibles diverses telles que communautés scientifiques, médias, décideurs, grand public, scolaires, etc., avec un calendrier adapté. Des outils spécifiques pourront être développés comme des sites web , des newsletters ou encore des rencontres , colloques internationaux, écoles d’été et conférences.

Science ouverte

Le CNRS développe une politique forte en faveur de la science ouverte. La science ouverte consiste à rendre « accessible autant que possible et fermé autant que nécessaire » les résultats de la recherche. À ce titre, le CNRS vise à ce que 100 % des textes des publications issues des travaux de ses unités soient rendues accessibles, notamment grâce au dépôt dans HAL. Les données produites doivent aussi être rendues disponibles et réutilisables, sauf restriction particulière. Par ailleurs, les principes directeurs de l’évaluation individuelle sont revus en conformité avec la déclaration DORA, plus qualitatifs et tenant compte de toutes les facettes du métier de chercheur.

Science et société

La relation science-société est désormais reconnue comme une dimension à part entière de l'activité scientifique. Le projet développera cette dimension en synergie avec tous les partenaires. Les travaux de recherche qui en seront issus contribueront à éclairer la décision publique. Des initiatives de sciences participatives pourront être initiée avec des acteurs de l’eco-système socio-économique et culturel du projet. L’Institut Néel est notamment fortement engagé dans des actions de médiation scientifique, avec par exemple la création du « Physiquarium », une plateforme expérimentale dédié à la diffusion de la connaissance auprès des écoliers, lycéens et grand public, à l’occasion de manifestations scientifiques nationales ou internationales.

Indicateurs

L’activité sera évaluée notamment sur la base de la production scientifique (publications, logiciels, patent, etc.), sur les partenariats institutionnels et privés formalisés par des contrats, sur le rayonnement international, sur la valorisation des travaux vers des communautés scientifiques pluridisciplinaires, sur l’innovation et son transfert vers la société et sur la diffusion scientifique à destination de publics non spécialistes. Un comité de suivi conjoint entre l’Institut de Physique du CNRS et l’Université Grenoble Alpes sera mis en place.

Mots clés

Sciences des matériaux, cristallographie, grands instruments, caractérisations avancées