En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies dans votre navigateur. (En savoir plus)
Portail > Offres > Offre USR2004-CELHER-012 - Chargé.e de projet éditorial web H/F

Chargé.e de projet éditorial web H/F


Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

Faites connaître cette offre !

Informations générales

Référence : USR2004-CELHER-012
Lieu de travail : MARSEILLE 13
Date de publication : lundi 25 novembre 2019
Type de contrat : CDD Technique/Administratif
Durée du contrat : 12 mois
Date d'embauche prévue : 1 janvier 2020
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : entre 2076 € et 2184€ bruts mensuels selon experience
Niveau d'études souhaité : Bac+3
Expérience souhaitée : Indifférent

Missions

Au sein du service Revues du secteur éditorial, la chargée de projet web assure le suivi des projets d'édition électronique des équipes éditoriales des revues adhérentes à OpenEdition. Elle a pour mission de contribuer à l'ensemble des étapes de la création, la mise en ligne et la maintenance des sites de de revues. Le poste se situe à l'interface entre les équipes éditoriales, les partenaires extérieurs et les différentes équipes internes (informatique, référencement, communication, diffusion commerciale, etc.).

Activités

- Accompagner et conseiller des équipes éditoriales lors de la fabrication et de l'évolution de leur site sur la plateforme OpenEdition Journals
- Établir un programme de mise en ligne
- Assurer le suivi du travail de réalisation : veiller au respect du cahier des charges et du planning, animer les équipes de travail
- Répondre aux demandes utilisateurs, recueillir, analyser et relayer leurs besoins, notamment répondre par rotations aux demandes entrantes sur l'adresse de contact
- Savoir définir les fonctionnalités nécessaires et faire les choix techniques pour faire évoluer les sites
- Tester des outils et fonctionnalités numériques (corrections, évolutions, nouveautés, etc.)
- Rédiger de la documentation
- Contribuer aux formations des équipes éditoriales (en présentiel, à distance, dans un contexte international)
- Participer aux événements liés aux communautés des éditeurs de livres et de revues
- Assurer une veille sur les outils et modèles de publication dans les SHS

Compétences

- Connaissance approfondie de l'édition scientifique en SHS
- Normes et techniques de la structuration de contenus, notamment en XML
- Interopérabilité et outils de gestion de contenus
- Normes et standards du Web
- Maîtrise des outils de traitement de texte, de PAO, et outils collaboratifs
- Expliciter les besoins et les prioriser
- Gestion de projet
- Langue anglaise niveau B2, la connaissance d'une autre langue européenne sera remarquée

Contexte de travail

OpenEdition Center est une infrastructure nationale de recherche. OpenEdition développe depuis 1999 des plateformes de publication électronique pour la communauté scientifique en sciences humaines et sociales (OpenEdition Books, OpenEdition Journals, Calenda et Hypothèses).
L'utilisation et la fréquentation de ces plateformes n'ont cessé d'augmenter depuis leur création. La fréquentation atteint plusieurs millions de visites mensuelles. La plateforme accueille aujourd'hui plus de 500 revues, 3000 carnets de recherche, 40 000 annonces d'événements scientifiques et 8 000 livres. Des milliers d'utilisateurs éditent et publient du contenu sur OpenEdition.

L'équipe d'OpenEdition est constituée d'une cinquantaine d'agents ; le secteur éditorial est organisé en 5 services : assistance & formation, blogging scientifique, événements scientifiques, livres et revues. Le poste est positionné au sein du service revues (5 personnes).

Contraintes et risques

- Poste implanté à Marseille
- Travail sur écran et station assise prolongés

On en parle sur Twitter !